• C'était Nine. Le masque tomba et tout le monde croyait à un coup de tonnerre qui s'était abattu non loin de là. C'était lui, le disciple de Morgarath. Il avait disparu pendant un mois, et le revoilà. Il était là, devant eux, alors que tout le monde s'était résolu à l'oublier.

     

    "Nine ! Pourquoi ?

    - Je suis Tsukuyomi Rain.

    - ...Rain ? fit Seth. Comment ça...

    - Père, ça ne t'évoque vraiment rien...? Je viens du futur...J'avais les prédispositions pour manier une Lame de la Lune...Les androïdes me couraient après...Et tout ceci s'est achevé par une analyse que m'a remise Ashcroft...Je SUIS Tsukuyomi Rain, le dernier de tous !

    - Non...C'est impensable...Mon fils ne se rendrait jamais de la sorte !

    - Alors tu n'as qu'à périr sous ma lame...

    - Tu les as rejoints parce que tu voulais te venger, c'est ça ?

    - La solitude...Tu n'imagines pas ce que c'est...Tu es incapable de ressentir ce que j'ai ressenti. La solitude de vivre pendant presque vingt ans dans les ruines, alors que t'avais le pouvoir de tout arranger ! La solitude d'être délaissé, toi qui avais connu ça, tu devrais savoir ce que ça fait ! Voici ce que je suis à cause de toi...Je ne te pardonnerai jamais...Et mon coeur est décimé par les flammes de la vengeance...Elles ne s'éteindront qu'à ta mort ! Tu es l'unique responsable, toi seul !

    - Tu étais si immature que tu es parti comme ça ! C'est toi qui a choisi cette voie, pas moi.

    - Et selon toi, de QUI je tiens cet aspect ? Je te rappelle que je n'ai jamais vécu en société, je n'ai jamais connu ce que tu as connu ! Ne rejette pas une faute que TU as commise ! Et maintenant tu oses me dire ça ? Tu es indigne d'un père, et même si tu ne savais pas que j'étais ton fils, tu la ressentais, cette impression de paternité, hein ? Tu crois tout prévoir, mais la preuve que non ! Si t'étais un véritable père, même avec moi que tu considérais comme ton disciple, tu m'aurais remis sur le droit chemin !

    - Le passé est le passé.

    - La haine que j'éprouvais pour toi m'a poussé à m'améliorer, mais jamais tu n'aurais pensé que j'aurais vaincu un Advent, hein ? Tu n'avais pas confiance en moi, et au final, tu es tombé à côté. Jamais tu n'aurais pu prévoir que j'aurais rejoint Morgarath de mon PLEIN GRE !

    - Quoi ?

    - Alors...On dit quoi ? Hein ! Tu es pitoyable, regarde-toi !

    - NINE ! hurla Lilith. Comment as-tu pu ? Comment as-tu pu...Devenir ça ?

    - Lilith, tais-toi. Je t'ai suffisamment déçu comme ça non ?

    - Tu ne sais pas à quel point j'ai souffert de ton départ ! J'étais la seule à pleurer !

    - Tu es vraiment...

    - Nulle, oui ! Et alors ? Je t'ai giflé et je le regrette, tu n'imagines pas !

    - Mais qu'est-ce qui me pousse à te croire...Hein ?

    - Elle dit la vérité, Nine ou plutôt Rain, coupa Reiko. On a dû la consoler durant tout le mois passé, jusqu'à hier, où on a décidé de t'oublier, car tu avais disparu !

    - Et maintenant vous osez me reprocher ce que j'ai fait ? Vous vouliez m'oublier et je dois subir vos reproches ?

    - Ca ne serait pas arrivé si tu étais resté ! reprit Lilith.

    - Est-ce que tu imagines...A quel point j'ai souffert du fait que tu pleurais ? Jamais je n'ai voulu causer du chagrin à une fille, mais répondre à un caprice ne faisait pas non plus partie de mes principes. Est-ce que tu imagines à quel point être seul, et être loin de la personne qui t'es la plus chère est douloureux ?

    - Demande à ton père ou à Reiko ! Demande leur le temps que je passais à me morfondre sur ce que j'avais fait !

    - Je n'ai pas de confiance à vous accorder. Maintenant, Lilith, écoute-moi bien, très attentivement.

    - ...

    - Cette nuit...Tu as entendu ma voix, pas vrai ?

    - Alors...C'était toi ?

    - Sans rire. Est-ce que tu sais pourquoi je pensais à toi à ce point ? Si je voulais prendre ma revanche avec une telle ardeur, c'est parce que je te savais avec eux. J'aurais de toute façon tenté de tuer "mon père".

    - ...Pourquoi ? Je t'ai giflé non ? Tu devais m'en vouloir ? La première chose que je comptais faire en te voyant c'était m'excuser...

    - Et la première chose que je voulais faire en te voyant c'était de te dire que je t'aime. Est-ce que ça te suffit ?

    - Que...Quoi ?

    - Je t'aime. Rien d'autre."

     

              Rain, de sa rapidité, se déplaça jusqu'à son père et le maltraita de multiples coups. Sans cesse, il lui ordonnait de combattre, sans quoi il allait mourir. Seth était envahi par la peine et la douleur. Son fils était devant lui, en train de lui administrer une pluie de coups. Rain fit à nouveau une Crisis Ball plus concentrée, qu'il enfonça encore plus violemment, et profitant du souffle, il exécuta à son tour un puissant Divide, qui causa d'innombrables plaies à sa victime. Ashcroft était subjugué par la fureur qui avait envahi son confrère. Rain frappait, de plus en plus fort, si fort qu'il ne pensait plus à se servir de Kusanagi pour en finir. Quand son père était à la limite de l'evanouissement, il profita de la faille qu'avait laissée son fils pour matérialiser sa Moonlight, en plein thorax.

              Seth en avait plus qu'assez. Il s'était promis de combattre son fils et de le tuer si il en était obligé. Le moment était venu. Ses dents devinrent des crocs et ses muscles gonflèrent. Les veines apparaissaient de part et d'autres de son corps. Sa peau s'assombrissait et ses cheveux étaient aussi noirs que l'éclipse. Rain comprit ce qui se passait : son père devenait un Dieu Démoniaque. Pour le tuer. Seth explosa de rage et devint la pire bête enragée que l'on puisse imaginer dans ses cauchemars. Son fils encaissa les coups à une telle vitesse qu'il ne put strictement pas réagir. Son père retira la lame qui s'était coincée dans son fils et s'en servit avec une brutalité sans pareille. Rain, enfin intéressé par le combat et décidant que le moment était venu de jouer cartes sur table, sortit Kusanagi de son fourreau et engagea le combat.

              Seth avait inévitablement le dessus avec sa force incontrôlable et sa vitesse qui le rendait presque imprévisible. Toutefois, Rain parait chaque coup et la situation de tout à l'heure s'était désormais inversée. Seth décocha un coup de poing à la violence rare et enchaîna avec un Divide plus enragé que jamais. Rain ayant repris connaissance, sauta et asséna un coup d'épée vertical. Le Dieu Démoniaque contra le coup sans effort et le dégagea. Puis, il prit sa tête et l'enfonça par trois fois dans le sol, nez face à la terre. Enfin, il exécuta une troisième fois son Divide. Cette fois, Rain le prit de plein fouet. Le Dieu Démon se dégagea et rugit. Puis, il pointa son sabre comme personne n'avait jamais vu le faire et frappa contre le sol. Tous s'attendaient à voir un Divide, il n'en était rien.

              Quelque chose sortit du sol. Ce n'était pas une créature semblable aux formes ultimes des chrysalides daodanes. C'était un véritable démon squelettique.

     

    "Moon Slayer...Crisis Fate !"

     

              A peine Rain s'était-il relevé que la nouvelle créature avait presque atteint sa cible. Rain esquiva de justesse. Mais il ne s'était pas attendu à la suite. On aurait dit que la créature semi-squelettique s'infiltrait en son invocateur afin de lui donner une puissance de frappe insurmontable. Seth utilisa le Moon Slayer afin de se rapprocher de Rain et lui donna un ultime coup de poing, censé en finir avec lui. Un grand bruit se fit entendre. La main de Seth avait rencontré celle de Rain, qui contenait le coup.

     

    "Impossible...

    - Moon Slayer... Defender Mind !

    - Comment...Tu as crée tes propres techniques ?

    - Hé oui. J'ai crée cette technique contre celles des Moon Slayer, en tirant profit d'un point de rupture que j'ai agrandi de sorte à parer ton attaque...Tu t'en doutes...Cette défense épuise pas mal, fit-il en haletant. Et voici la prochaine...Urgh...

    - Parce que tu crois que ce genre de techniques te rend invincible ? Le contact t'épuise suffisamment ? Dis-moi fiston, arrives-tu encore à bouger ?"

     

              Seth reprit son sabre en main et continua à tenir tête à son fils, qui perdait clairement du terrain. Ashcroft en avait le souffle coupé, il avait appris ce qu'était la force du Dieu Démoniaque des Tsukuyomis. Et celle-ci n'avait pratiquement pas de limites...Mais il savait aussi que Rain ne se laisserait pas vaincre aussi facilement. Il était aussi conscient qu'il avait des bottes secrètes. Ce qui l'amusa, c'est qu'il pouvait lui aussi devenir un Dieu Démon. Cette idée lui faisait peur toutefois, car il n'avait pas conscience de l'intensité d'un tel combat s'il avait lieu.

              Ce qu'Ashcroft trouva étrange, également, c'était la manière dont Rain semblait se contenir. Ashcroft savait qu'il aurait pu esquiver la plupart de ses coups sans même à se servir de son sabre. Il savait aussi que si son père était tellement destiné à la mise à mort, il était persuadé que le cadavre de Seth serait déjà en plein enterrement. Alors pourquoi ? De plus, dès le moment où Lilith s'était interposée, il réagissait plutôt bizarrement. Mais il semblait aussi soulagé. Tout en montrant la réponse à son coequipier, Rain s'était libéré d'un poids qui s'alourdissait au fil du temps.

     

    "Rain ! cria Ashcroft pour se faire entendre.

    - Quoi ? Tu vois pas que je suis occupé ?

    - Arrête de te retenir et combats sérieusement ! Tu as enfin son plein potentiel devant toi, alors montre-lui ce que tu as dans le ventre, ok ? Je te rappelle que tu es en mission ! Et tu sais que je sais que tu ne montres rien de ce que tu sais faire !

    - Ashcroft...

    - Tu sais aussi que j'ai confiance en toi alors arrête de perdre ton temps !

    - Si tu insistes."

     

              Rain changea de regard. Il était plus déterminé que jamais, et sa volonté se faisait ressentir auprès de tous les spectateurs, même Ashcroft frissonna en ressentant cette vague aura qui l'avait atteint. Toutefois, il avait distingué cette aura de celle d'un Dieu Démon, et remarqua dans ses yeux l'expression qui l'avait toujours effrayé au propre sens du terme, un regard qui lui inspirait une véritable boucherie.

              Seth continua à frapper avec toute la force qu'il avait en réserve, et avec toute la vélocité qu'il avait gardé afin de ne pas perdre le rythme. Mais ses coups avaient bien moins de portée. Tous comprirent qu'Ashcroft ne bluffait pas. Rain esquiva tous les coups et désarma Seth d'un simple geste. Puis, il lui attrapa la gorge avec une force hors du commun, et souleva son père tout en l'étranglant. Puis, il copia Seth en lui fracassant la tête par trois fois contre le sol.

              Lilith, voyant ce combat qui tournait à un concours de mise à mort, était tout simplement choquée. Reiko l'était également mais bien moins que cette dernière. Jamais personne à part Ashcroft l'avait vu aussi violent et meurtrier, et encore même celui-ci se demandait si le disciple de Morgarath se réservait pour ce combat. Elle commençait à pleurer à nouveau, refusant de réaliser ce qui se passait devant elle. C'était le combat de deux démons. Tous remarquèrent que les deux combattants avaient déjà dépassé les limites de leurs corps, mais ceux-ci ne s'en préoccupèrent guère. Il fallait tout mettre cartes sur table.

              Rain continua son carnage. Les premiers signes de sa métamorphose se montraient déjà, sans se pousser plus loin : les crocs se montraient déjà et l'absence d'humanisation était présente. Il était impossible de décrire ce qui se passait sous les yeux de tous. Les deux démons reprirent leurs épées et s'engagèrent dans un combat sans merci. Aucune faille ne se laissait découvrir et même si la vitesse des coups n'était pas aussi élevée que lors du combat de Seth contre l'Advent, elle restait très importante et la violence des coups était telle que des épées ordinaires se seraient brisées sous les impacts incessants. Le bruit des fers lunaires se croisant en devenait presque assourdissant. Puis, Rain continuait à devenir de plus en plus violent, à presque en devenir aussi incontrôlable que son propre père. Ce dernier croulait sous la force grandissante des coups de son fils et se fit bientôt désarmer, suffisamment pour que Seth ne puisse plus rematérialiser son sabre, du moins pas tout de suite. Rain allait parvenir à son but, sous les yeux ébahis de tous.

              Alors que le rideau allait bientôt se baisser sous un acte tragique, Lilith se jeta sur Rain, qui lâcha Kusanagi par mégarde et le bloqua au sol.

     

    "Nine...Arrête...Je t'en supplie...Ne deviens pas comme ces monstres assoifés de sang que sont ceux que tu as juré de combattre...supplia-t-elle en sanglotant.

    - Rghh...Ne m'appelle pas par ce nom...Je suis Tsukuyomi Rain...

    - Rain...Si tu veux...reprit-elle en caressant son visage. Arrête cette tuerie...C'est moi...Lilith...Tu ne te souviens pas ? Tu m'as sauvée un jour...

    - Elle espère tout de même pas raisonner Rain quand même, soupira Ashcroft. Ce serait un miracle si...

    - Li...Lilith...? Est-ce que...C'est toi ? fit Rain en reprenant connaissance, et en recouvrant ses yeux normaux, des pupilles violet indigo sur fond blanc.

    - Rain...Pourquoi fais-tu tout ça ?

    - Elle a réussi, balbutia Ashcroft, ébranlé.

    - Hé oui, Ashcroft, fit Reiko. On appelle ça l'amour.

    - C'est vraiment compliqué, vos histoires, soupira-t-il en souriant.

    - Je dois le reconnaître.

    - Alors, Rain...Pourquoi ? reprit Lilith.

    - Tu le sais...Ne me force pas à me répéter.

    - Tu as dit que tu m'aimais...C'est bien ça ?

    - Affirmatif.

    - Mais est-ce que c'est le Nine Night que j'ai toujours connu qui parlait ou le Tsukuyomi Rain que j'ai devant les yeux ? Réponds-moi et réfléchis bien.

    - Je...Je...

    - Car celui que je veux revoir, c'est le Nine Night, celui qui était gentil et incapable de lever la main sur un de ses proches, celui avec qui j'ai passé mon temps avant son départ, celui avec qui j'ai passé de bons moments ainsi qu'avec Reiko et Seth, celui dont j'ai rêvé de prendre dans mes bras, celui que j'aime de tout mon coeur. Je ne veux plus revoir ce Rain, l'assassin à la solde de Morgarath.

    - C'est pourtant mon vrai nom...

    - Ton nom m'importe peu. C'est ce que tu es toi qui compte à mes yeux..."

     

              Et elle l'embrassa. Rain, ou Nine, était surpris d'une telle action de sa part. Enfin, il ferma les yeux et se laissa bercer par ce doux moment. Lilith l'enlaça et le serra contre elle, comme si elle ne pouvait le faire qu'une seule fois dans sa vie. Il savait que cette fois, ce n'était pas un rêve.


    votre commentaire
  • Seth et Lilith avaient du mal à dormir la nuit suivante. Eux-mêmes ignoraient pourquoi. Lilith, comme d'habitude, repensait à Nine et se demandait quand est-ce qu'il réapparaîtrait. Elle n'avait eu aucune nouvelle de lui depuis un mois. Peut-être avait-il pris une direction différente, ou peut-être était-il tout simplement retourné dans les ruines de Millenium pour reprendre sa vie d'avant, ayamt abandonné tout espoir. En ce qui concernait Seth, il ne pensait à rien, mais il avait remarqué qu'un mois était passé depuis sa "dispute" avec Nine. Il se demandait s'il n'en avait pas trop fait. Il repensait à son regard rempli de fureur quand il est parti. Il ne savait même pas s'il était encore vivant. Aurait-il pu se faire tuer par des robots ? Ou bien par un Advent, car ils l'avaient nommé "Rain".

              Les différentes hypothèses et réflexions étaient arrivées à un point mort. Il était impossible de savoir ce qu'était devenu leur ancien ami. Toutefois, Seth ne s'en préoccupait plus tellement, il avait tourné la page à son sujet. La seule raison de faire revenir ce nom était pour consoler Lilith  quand le besoin s'en ressentait. Elle-même commençait à se faire à l'idée qu'elle ne le verrait plus jamais. Nine resterait dans ses souvenirs. Des bons souvenirs, mais les bonnes choses n'étaient pas faites pour durer, elle le savait bien et Nine n'allait certainement pas échapper à la règle. Elle allait l'enfermer une fois pour toutes dans la prison de ses bons souvenirs, avec l'impression d'avoir entendu sa voix une ultime fois, comme s'il s'agissait d'adieux.

              Seth posa sa main sur l'épaule de Lilith.

     

    "Tu penses encore à Nine, n'est-ce pas ?

    - Oui. Peut-être a-t-il disparu en fin de compte.

    - J'en ai bien peur. Je suis désolé pour toi.

    - Dire que je ne l'aurais connu que pour une maigre semaine...J'aurais tant voulu le connaître davantage, plus lui parler... Dans un sens c'est un peu de ta faute, Seth, tu le sais.

    - Pas du tout. Ne prends pas sa défense parce que tu l'aimes, Lilith. S'il est parti c'est parce qu'il a pris ma question comme étant ironique. Il pensait que mes excuses ne valaient que du vent et s'est emporté pour ça. Il te faudra tourner la page, tu le sais.

    - En ce qui le concerne...Il y a six jours, j'ai cru entendre sa voix.

    - Ah bon ?

    - Elle devait être dans ma tête. Cette voix prononçait mon nom...Avec un air d'adieu.

    - Peut-être parce que c'est le moment de l'oublier.

    - Pourquoi veux-tu que j'oublie le seul garçon qui s'est ouvert à moi ? Pourquoi veux-tu que j'oublie le seul que j'ai aimé ?

    - Et pourquoi l'as-tu giflé alors ? coupa-t-il en haussant le ton.

    - ...Je ne l'avais pas reconnu à ce moment-là...Il m'avait dit que mon comportement était puéril, comme si céder à mon caprice était futile...

    - Il n'a rien ajouté ?

    - Que c'était contraire à ses principes.

    - C'est qu'il avait compris. Il avait compris ce qu'il avait à faire.

    - Et quoi donc ?

    - Lui seul le savait. Allez, je vais me coucher."

     

              Lilith savait que Seth avait raison et n'avait pas cherché à le contredire. Elle devait tourner la page, sans quoi elle souffrirait inutilement pour le restant de sa vie. Il ne voulait pas que les choses tournent ainsi. Lilith pensa aussi que Reiko aurait dit la même chose, et abandonna sa réflexion. Elle n'avait plus le choix, elle devait oublier Nine. Cela déchirait le coeur à la jeune demoiselle. Elle devait renoncer à la personne qui lui avait ouvert ses bras. La personne qui la considérait comme quelqu'un, la personne qu'elle aimait.

     

              De son côté, Rain était en compagnie d'Ashcroft. Le Tsukuyomi avait enclenché le pilote automatique et retrouva l'Advent dans le "salon".

     

    "Tu vas vraiment combattre ton propre père ?

    - Tu connais la réponse aussi bien que moi, Ashcroft.

    - Ouais, je sais...Ca doit te faire bizarre, non ?

    - Un peu, oui. Mais je ne l'ai pas revu depuis, par conséquent, je ne sais pas ce que c'est que d'avoir son père à ses côtés.

    - Tu as peur, Rain ?

    - Pourquoi ? Je suis parfaitement confiant."

     

              Rain avait l'impression pourtant qu'Ashcroft avait raison. Il avait un peu peur. Celui-ci le regarda avec un air plus sérieux, lui demandant de lui dire la vérité.

     

    "Oui. J'ai un peu peur.

    - Sans doute. C'est sans doute parce que c'est ta première mission et que pour quelqu'un comme toi, ça reviendrait à violer tes principes naturels.

    - Tu comprends bien les choses.

    - Merci.

    - Mais...Je n'ai pas peur de combattre mon père.

    - Qu'est-ce qui t'effraie alors ?

    - Promets-moi de ne jamais répéter à personne ce que je vais te dire, pas même au Seigneur Morgarath.

    - Ok, j'te le promets. On est amis après tout.

    - Avec Seth...Se trouvent deux personnes. Une amie et...

    - Ah j'te coupe, c'est cette Lilith ?

    - Oui. Je l'aime. Et...Elle m'avait giflé peu avant mon départ.

    - Pourquoi cela ?

    - Je m'étais disputé avec Seth et elle m'avait supplié de rester. J'ai refusé car ce n'était qu'un caprice. Elle m'a dit que je l'avais déçue. Et c'est parti tout seul.

    - Ah mince...Et tu vas la revoir après un mois, c'est ça ?

    - En effet. Et j'ai peur de sa réaction si elle découvre que c'est moi.

    - Ah, l'amour...Il ne faut pas t'inquiéter. Quoi qu'il advienne, tu n'as pas à la tuer, ta mission est de tuer Seth.

    - Mais elle serait capable de s'interposer pour le protéger.

    - Et tu feras quoi dans ce cas ?

    - Tu le découvriras.

    - Tiens...Nous arrivons."

             

              L'Advent avait raison. La nuit était encore présente et Rain pensait arriver plus tard. Son vaisseau se posa près du chalet dans lequel se reposait le groupe de Seth et Kiryu.

     

              Lilith était encore dans les nuages quand elle vit ce vaisseau se poser près d'ici. Elle ne s'y attendait absolument pas. Elle sentait sa curiosité monter en elle mais elle ne pouvait que s'abstenir. Elle n'avait pas à se mêler de ce qui ne la regardait pas, la demoiselle n'était même pas en mesure de déterminer si ce vaisseau était allié ou ennemi. Elle décida d'attendre le lendemain, car tous les autres dormaient.

     

              Rain enfila son armure et accrocha sa Kusanagi à l'emplacement prévu. Il prenait sa respiration et attendait avec impatience l'aube.

     

              Seth se levait avec une drôle de tête, comme d'habitude. Kiryu était déjà plein d'énergie et causait par conséquent le tournis à Reiko et Seth qui avaient déjà du mal à le suivre. Lilith ne pensait pas prévenir Seth en ce qui concernait ce mystérieux vaisseau qui s'était posé, mais elle remarqua en toute discrétion que celui-ci était toujours présent. Elle prit quelques cafés pour la tenir en place, à l'instar de ses amis. Seth avait toujours ce préssentiment bizarre qui l'envahissait. Quand tous prirent leur douche, ils sortirent enfin de la petite maison, prêts à repartir.

              Quant un homme masqué à l'armure ténébreuse descendit les marches de son vaisseau avec un confrère qui, en tout point, semblait être un Advent. Seth, par réflexe, était prêt à matérialiser sa Moonlight. Quant aux trois autres compagnons, ils regardaient ce qui allaient se passer. Chacun d'entre eux pensaient qu'ils s'agissaient de simples Advents, quand ils regardèrent leurs détails de plus près. Le premier, au visage découvert, avait un petit quelque chose de différent avec les autres de son ordre. Il avait plus d'assurance et portait un katana qu'il avait accroché à la taille.

              Mais le second était plus intriguant encore. Son armure différait de celle de son accompagnateur et des autres prototypes humanoïdes. Elle semblait plus légère mais aussi plus résistante. Outre cela, il portait une grosse épée rangée soigneusement dans son fourreau à la couleur obscure, qu'il tenait à la partie dorsale de sa taille. Il portait aussi un masque aussi blanc que neige, avec deux traces verticales et rouges en-dessous de ses "yeux", qui eux étaient d'un noir abyssal. Pour finir, ses cheveux étaient longs jusqu'au quart du dos et rouges. En le voyant, tous eurent un frisson. Il dégageait une grande puissance qui annonçait un combat titanesque.

     

    "Alors te voici, Tsukuyomi Seth.

    - Vous êtes...De chez Morgarath, c'est ça ? Mais comment avez-vous pu...? La chrysalide aurait dû brouiller les pistes.

    - Ce n'est pas l'important. Je t'ai en face, répliqua sèchement l'homnme masqué.

    - Qui êtes-vous ?

    - Je suis le disciple de Morgarath. Et voici mon équipier, Ashcroft, chef des Advents.

    - Il était temps que l'on m'envoie des personnes compétentes pour m'affronter. Alors ça va être deux contre un ? Vous n'avez pas le sens du fair-play.

    - Oh, ne te méprends pas, fit Ashcroft. Lui seul sera ton adversaire.

    - Alors, on commence quand ? J'ai hâte de tous vous buter...fit Seth, qui n'avait jamais, à la connaissance de Reiko ni celle de Lilith, perdu son sang-froid face à l'ennemi.

    - Quand tu veux, lui fit l'homme masqué, qui l'invitait à charger."

     

              Et l'apocalyptique combat commença. Ashcroft se plaça aux côtés des compagnons de Seth, afin d'avoir une bonne vue.

     

    "Ne vous inquiétez pas, je n'ai pas d'ordre de mon Maître. Je ne lèverai pas la main sur vous. Nous autres Advents sommes peut-être vos ennemis mais nous avons le sens des bonnes choses. Nous sommes bien élevés, nous aussi, finit-il en souriant."

     

              Seth chargea sans crier gare, ayant déjà matérialisé sa Lame de la Lune. Il tenta un assaut direct, sans réfléchir. Le disciple para l'attaque sans problème et le rejeta comme si ne rien était. L'apprenti prévint son opposant qu'en fonçant tête baissée, la victoire était déjà sienne. Seth l'ignora et frappa en plein saut. Le résultat fut le même. Le disciple de Morgarath repoussa l'attaque avec dédain. Lassé, il se mit en position d'attaque et franchit les trois mètres en même pas une seconde, et attaqua Seth de front, qui avait paré son attaque de justesse, mais la force de son ennemi était trop élevée, si bien qu'il dut dématérialiser son katana et le faire réapparaître de sorte à le frapper à la tête. L'apprenti s'accroupit et riposta d'un uppercut dans l'estomac.

              Ce coup avait réveillé Seth. Il se rendit compte des erreurs primaires qu'il avait commises et se jura de s'appliquer. Il revint de plus belle, mais exécuta une feinte et prit son adversaire à revers. Celui-ci tira légèrement son épée de son fourreau afin de bloquer l'attaque et bougea son bras de sorte à couper le cou de Seth avec une des lames de son avant-bras. Seth esquiva et donna un coup de sabre dans les jambes. Le mystérieux homme sauta et prit élan sur le sabre si rapidement que Seth ne put pas réagir. Enfin, l'apprenti décocha un coup de pied dans la tête du Tsukuyomi.

     

    "Allez, lève-toi ! Donne-moi un combat, pas un concours de gymnastique ! J'ai pas fait ce trajet pour te battre l'air de rien ! Montre-moi TA force ! Tu as bien montré ça à ce Nine, non ? Alors bouge-toi !

    - Tu le prends sur ce ton ?

    - Oui, fit-il en empoignant Seth et en le jetant.

    - Vous autres ne connaissez pas le Moon Slayer...On va voir comment tu vas tenir !"

     

              Seth se déplaça si rapidement que le disciple de Morgarath ne bougea pas, comme s'il cherchait à suivre ses mouvements. Il dégaina son épée et entama un combat au corps à corps avec Seth. Les coups étaient rapides et le disciple ne se contentait que de se défendre. Le Tsukuyomi était très intrigué. Avec une épée avec une taille presque similaire à la Kusanagi de son ancien apprenti, il ne peut pas gagner autant de terrain, surtout en défendant. L'apprenti de Morgarath profita d'une parade pour faire glisser son épée et prendre une position d'attaque, manoeuvre qui était rare parmi les bretteurs. Il repoussa Seth, et en avançant, et planta son épée sans le torse de ce dernier. Celui-ci cracha du sang, mais n'était pas inquiet au vu de la chrysalide qui était encore active en lui.

              Seth prit l'épée du disciple et la planta contre le sol, et tenta en vain d'atteindre celui-ci. L'épée qui restait plantée lévita, et revint dans les mains de son propriétaire. Le combat au corps à corps continua et cette fois, ce fut Seth qui fut contraint à dévier les coups. La technique de combat était vraiment particulière, et très dangereuse. L'homme au masque prit Seth par les cheveux et forma dans sa main une boule obscure qui contenait à l'intérieur des éclaires blancs d'une taille de balle de tennis. La future victime était choquée : cette technique, dans des proportions différentes, avait été réalisée par Morgarath quand Seth l'avait vaincu. Cette fois, il subissait cette attaque, et fut projeté à quelques mètres de là, le torse presque déchiqueté. Mais il pouvait encore se régénérer, une portion de chrysalide ne lui permettrait pas de repousser deux fois un membre sectionné.

              Astuce utilisée bien des fois et pas seulement par Seth, ce dernier frappa contre le sol afin d'exécuter un Divide, le plus puissant jamais vu jusque-là. Son opposant prit son épée et la plaça de sorte à ce que le plat soit perpendiculaire au Divide. Celui-ci avait, aux yeux de Seth, échoué. Il était éberlué de voir une telle technique, avec une telle puissance, se faire contrer aussi simplement. Il était vraiment fort. Sans attendre, le disciple exécuta le même mouvement et relâcha le Divide qui était en réalité contenu dans l'épée, avec plus de puissance que le coup d'origine.

              Quand Lilith s'interposa. L'apprenti arrêta net son coup, le Divide disparut alors. L'adversaire de Seth demanda avec un ton inhabituellement calme à la demoiselle de s'écarter. Elle refusa. Il la prévint de sa mort si elle ne s'écartait pas, car c'était l'empêcher d'accomplir sa mission. Elle refusa. L'homme à l'armure noire s'avança alors et exécuta un mouvement pour la tuer. C'est alors que le disciple regarda Lilith dans les yeux, et abaissa son arme. En réalité, il avait feinté, et tous y crurent, Ashcroft y compris. Il pensait que c'était "sa réponse".

     

    "Qu'est-ce que...Pourquoi ce gars ne veut pas abattre Lilith ? s'interrogea Reiko.

    - Je n'en sais rien, mais ça promet d'être intéressant, répondit Kiryu.

    - Détrompez-vous. La suite ne sera pas marrante. Enfin, ça dépend pour qui, prévint Ashcroft d'un air très sérieux."

     

              Une ultime fois, l'apprenti de Morgarath lui demanda de se pousser. Il ne voulait pas blesser une personne extérieure à la mission. Elle refusa. C'est alors qu'il fut sur le point de retirer son masque. Il reprit sa question. La réponse fut la même. Puis, il retira son masque. Des yeux noirs avec des pupilles violet foncé et un visage que tous connaissaient, sauf Kiryu. Lilith s'était immobilisée, comme si ce fut le pire des cauchemars. Son regard était rempli de la mauvaise surprise qui lui faisait face. Elle semblait presque vidée. Reiko et Seth partagèrent la même chose. Mais Lilith était celle qui était la plus choquée, c'était quelque chose de bien plus surprenant qu'un coup de poignard ou une embuscade tendue par des terroristes, à ses yeux. Plus ses yeux bleus étaient rivés sur le visage de celui qu'elle aimait, plus elle pensait qu'elle allait mourir d'une crise cardiaque...

     

    "Nine...Est-ce que...C'est toi ? Non...C'est...Impossible...bredouilla Lilith, poignardée par sa vision.

    - Alors, c'est lui ce Nine ? fit Kiryu. Mauvaise pioche...

    - Nine ?! Pourquoi ?! Pourquoi es-tu le disciple de Morgarath ?

    - Mon nom...Est Tsukuyomi Rain."


    votre commentaire
  • Rain avait eu la chance qu'il espérait. Désormais, son instructeur ne serait plus Seth, mais Morgarath, son ennemi de toujours. Ashcroft, l'Advent qui l'avait accompagné, avait du mal à s'en remettre. Il l'accompagna dans ses locaux. Rain le remercia et Ashcroft se retira. Il s'installa, déposa sa Kusanagi, ainsi que sa blouse. Puis, il visita son appartement. Il se sentait quelque peu honoré d'avoir obtenu la confiance de Morgarath, et Rain réalisait qu'il passait du "mauvais côté". Mais pour lui, ce n'était qu'une question de point de vue. Il voulait accomplir ses objectifs, lui importait peu les méthodes, sauf celles sournoises. Il allait combler son manque d'entraînement et prendre sa revanche sur celui qui l'avait laissé tomber, qui était aussi son père.

              Le design de la chambre était identique au reste du cuirassé. À son entrée, il avait le salon en face de lui, à trois mètres. Tel un giratoire ou un rond-point, le salon, qui avait une forme d'amphithéâtre, donna sur deux voies. La première donnait sur une pièce qui était identique au salon sur l'aire, qui semblait être une salle d'entraînement. Sur le chemin, il y avait la salle de bains. Sur l'autre couloir se trouvait sa chambre, avec, sur le chemin, une ou deux armoires incrustées qui lui donneraient les vêtements dont Rain aurait besoin. Il y trouva une armure identique à celle des Advents, avec un noir toutefois plus profond et un design, qui se concordait avec l'efficacité, qui montrait que cette armure est destinée aux guerriers d'élite de Morgarath, en l'occurence son nouveau disciple. Les lames avaient toujours la même forme mais semblaient plus résistantes. De plus, cette protection de l'avant-bras se terminait ici par des mitaines.

              Rain profita de l'occasion pour essayer cette armure. Elle lui allait comme un gant. On aurait cru un véritable Advent dans cette armure au premier coup d'oeil, mais le fait que Rain soit dedans démontrait qu'il n'était pas une création arficielle. Il accrocha sa Kusanagi à l'endroit prévu, soit à la partie dorsale de la taille, comme avant. Puis, il entendit une voix.

     

    "Alors, satisfait ? lança une voix un peu amusée.

    - A la tenue, je dirais que vous êtes le scientifique qui a mené toutes ces opérations.

    - En effet. Le Seigneur Morgarath m'a mis au courant des derniers évènements. Vous devez donc être Tsukuyomi Rain. Je suis le Dr. Hasegawa Fubuki. Enchanté.

    - De même. Allons nous asseoir dans le salon, ce sera mieux.

    - Avec plaisir."

     

              Rain guida son invité dans le salon. La partie centrale semblait être destinée à la méditation. Celle-ci était ornée d'un emblème de rose noire. Deux fauteuils ronds se faisaient face. Rain retira sa Kusanagi puis s'assit, et invita le Dr. Fubuki à en faire de même.

     

    "Alors vous êtes l'ingénieur qui a supervisé le projet des Advent, n'est-ce pas ?

    - Affirmatif. Je suis aussi celui qui leur a implanté cette fameuse chrysalide daodane. Regardez, fit-il en lui tendant une sorte de fiche électronique.

    - Oh, je vois. De toute façon, j'ai dû en affronter un, qui avait atteint le premier stade de la chrysalide. Il est vraiment puissant. Quels sont les stades suivants ?

    - Disons que...Nous n'avons pas eu encore l'occasion de pousser le développement de sorte à atteindre ce deuxième stade. Mais si cela arrive, il se pourrait que les sujets connaissent des symptômes d'instabilité.

    - Je vois. Morgarath vous a dit que je ne souhaitais pas avoir ceci à l'intérieur de moi, n'est-ce pas ?

    - Oui. Mais permettez-moi de vous expliquer les améliorations qui ont été faites à votre nouvelle armure.

    - Je vous écoute.

    - Cette armure a une variation de chrysalide intégrée. Nous avons prélevé les propriétés de renforcement et nous les avons appliquées dans votre armure.

    - Ce fut une bonne idée. Mais qu'en est-il des limites ou encore d'éventuels effets secondaires ?

    - Vous pensez à tout, Maître Rain.

    - Maître ?

    - Vous êtes le disciple du Seigneur Morgarath, vous êtes donc le seul à part lui à avoir une autorité presque totale. Vous êtes donc mon supérieur hiérarchique.

    - Ah, d'accord. Poursuivez donc.

    - Hé bien le temps des effets est, comme pour le sujet basique, limité. En ce qui concerne les effets "secondaires", nous avons fait en sorte d'inverser ce genre d'eventualités gênantes. Si votre armure est trop endommagée, la chrysalide daodane réparera cette dernière. Plus encore, elle vous semblera bien plus légère et sa résistance sera augmentée. Nous avons effectué des tests et il n'y a aucune ristourne. En ce qui concerne votre épée, j'ignore si les effets de la chrysalide s'y appliqueront. Qu'est-ce qu'elle est, exactement ?

    - C'est Kusanagi, la Lame de la Lune.

    - Hum...Elle n'en profitera pas et elle n'en a pas besoin. Pourquoi ? Car elle n'a pas de forme définie, ce qui implique un changement de la structure.

    - Je comprends. De toute façon je n'aime pas me doper de la sorte.

    - C'est une bonne chose, car vous l'avez remarqué, certains points deviennent plus vulnérables. Vous avez su en profiter. Oh, je vous prie de m'excuser, mais je dois rejoindre mon laboratoire.

    - Je vous libère. A bientôt."

     

              Puis, le Dr. Hasegawa Fubuki partit. Rain le voyait déjà comme un scientifique presque génial. Il avançait prudemment dans ses recherches et la moindre modification avait droit à des tests. Puis, il eut une communication. Il se dirigea vers le dispositif et appuya sur le seul bouton qui se trouvait dessus. une légère projection holographique de Morgarath s'afficha.

     

    "Mon Seigneur.

    - Rain, ton entraînement débutera demain. Sois prêt. Oh, à ce que je vois, tu as déjà revêtu cette armure.

    - Oui.

    - Bon. Je n'ai pas grand chose à ajouter. Je te rappelle que c'est déjà le soir.

    - En effet. Je devrais aller dormir. Je coupe la transmission."

     

              Puis, Rain se prépara à aller dormir. Sa vie allait prendre un nouveau tournant et il sentait que presque tout était à portée de main.

     

              Lilith avait du mal à dormir. Elle sentait que quelque chose ne tournait plus rond, mais impossible de savoir ça. Elle sentait le danger arriver. Et pourquoi avait-elle cru que Nine avait prononcé son nom ? Elle ne le savait pas mais elle savait qu'il pensait à elle. Elle n'arrivait pas à détacher cette voix de sa tête. Et puis, elle se demandait si Nine lui en voulait. Elle avait désormais trouvé pourquoi elle n'avait pas si envie de le retrouver, et elle avait réalisé qu'il y avait désormais deux sentiments contradictoires. Plus que tout elle voulait revoir Nine pour s'excuser. Elle voulait aussi lui avouer ses sentiments. Chose qu'elle croyait désormais impossible. Lilith avait presque abandonné l'espoir de revoir l'être qui lui était cher. En guise de souvenir, elle prit sa main droite et la posa sur son torse, comme si ça allait lui réchauffer son coeur.

              Cinq jours après, en compagnie de Seth et de Reiko, elle continuait sa route. Seth semblait s'être remis de ses émotions et les trois amis continuaient leur route vers la capitale nord, dont ils n'étaient plus si loin que ça. Afin de tricher un peu, ils se firent prendre en stop par un 4x4. Enfin ils ne marchaient plus. Le conducteur avait l'air sympa, et ce fut lui qui proposa son aide. Il se lia directement d'amitié avec les trois voyageurs, et lui demandaient d'où ils venaient. Il était soufflé d'apprendre le trajet que Seth, Lilith et Reiko avaient parcouru. Le Tsukuyomi était anxieux. Il pensait connaître cet homme. Il lui demanda son nom et tout fut clair à ses yeux.

     

    "Kiryu !

    - On se connaissait déjà ?

    - Mais oui bougre d'idiot ! C'est moi, Seth !

    - Seth ? Punaise, t'as changé, espèce de vieille raclure !

    - Je ne te le fais pas dire, ma chaussette puante !

    - Euh...Seth...C'est qui ce gars ?

    - C'est Kiryu. Quand j'étais fait prisonnier par les Tsukuyomis avant de les décimer, je fis sa connaissance. Il était un guerrier presque aussi fort que moi. On s'est vite liés d'amitié mais après cet incident, on s'est perdus de vue. Je suis content de te revoir !

    - Alors, tu racontes quoi ?

    - Le monde est de nouveau menacé...

    - Ah ouais, je vois. Encore obligé de te battre hein ! Sinon, la famille, ça va comment ?

    - ...Disons que...Ma femme est morte en accouchant de mon fils...Et ce dernier vient de se faire enlever par l'ennemi.

    - Quoi ? Oh punaise...Et tu comptes faire quoi ?

    - Me ressourcer à la capitale, et tenter de localiser ce vaisseau. Cette guerre n'en a que trop duré. Et maintenant j'ai de véritables intentions de tuer Morgarath...

    - Si j'peux t'aider...

    - A pied, ça ne doit pas être évident...J'aurai sans doute besoin de toi.

    - Entendu. Direction : la capitale !"

     

              Enfin, ils allaient rejoindre la capitale. Mais Kiryu leur indiqua le trajet, et ils étaient un peu moins rassurés. Trois jours de route...Mais par où ils étaient passés ? Reiko prit la carte entre SES mains et faillit avoir une crise cardiaque en voyant le sens de l'orientation dont Seth avait fait preuve. Kiryu rigolait d'une telle situation. Il interpella Lilith dans ses rêves et lui parla un peu, elle qui n'avait prononcé qu'un remerciement. Elle était quelque peu taciturne depuis le départ de Nine et Kiryu le ressentait bien. Il lui demanda ce qui s'est passé, et plutôt qu'elle ne lui réponde, Reiko s'en chargea à sa place. Kiryu compatissait et avec son sourire qui semblait habituel, il tenta à son tour de la rassurer. Puis, pour la première fois depuis la fugue de Nine, elle souriait et le remercia à nouveau.

     

              De son côté, Rain continuait son entraînement maléfique en compagnie de Morgarath. Celui-ci consacra sept heures par jour pour s'entraîner, ce qui était amplement suffisant pour approfondir les connaissances du Tsukuyomi. Non seulement il apprenait vite, mais le trop-plein de temps lui permettait de s'exercer et de manier certaines techniques avec plus de précision et de rapidité. Le Seigneur lui-même fut surpris quand Rain utilisa certaines techniques, qui n'existaient pas à l'époque. Le Moon Drain, par exemple, sa technique défensive qui permettait d'absorber une technique Moon Slayer et de la retourner contre son adversaire. Le fait qu'il maniait Kusanagi lui rendait la tâche plus aisée. Avant de clôturer leurs entraînements, un combat avait lieu. C'était l'un des rares moments où certains soldats supérieurs avaient le droit de disposer pour observer ce combat. Ca crevait les yeux, Rain était devenu bien plus puissant que lors de son arrivée. Même Morgarath avait du mal par moments.

              Si souvent l'entraînement se faisait au sabre, Morgarath ne limita pas son enseignement à ce seul aspect. Il apprit à Rain les autres manières de se servir du Moon Slayer, comme pour des techniques à mains nues. Par exemple, il apprit l'une de ses techniques favorites qu'il avait utilisé contre Seth : la Crisis Ball. Si Morgarath utilisait une version énorme de cette technique, qui consistait à placer un point de rupture à quelques centimètres de la paume et à la développer en ajoutant la haine, ce qui, dans le cas du Seigneur, donnait une boule d'un diamètre assez élevé ; Rain, lui, s'amusait à en modifier les propriétés. Il parvenait en outre à miniaturiser la balle de sorte à la rendre presque aussi petite qu'une balle de tennis tout en gardant un niveau de puissance élevé. De plus, il y ajoutait d'autres sentiments "obscurs", comme la tristesse ou la force de la déception.

              Il lui apprit également la pure utilisation du Moon Slayer, celle qu'avait utilisée Seth contre Rain quand celui-ci ne se connaissait que sous le nom de Nine : un déplacement si rapide qu'il est impossible d'en déterminer la trajectoire. Toutefois, Rain n'ayant pas eu le temps de s'entraîner à maîtriser cette technique, sa vitesse de déplacement était moins élevée mais restait digne d'attention.

              Et le sixième jour depuis son arrivée, il s'entraîna une ultime fois avec Morgarath. Celui-ci poussa les sentiments de son apprenti à l'extrême, il lui fit repasser en boucle la déception qu'il avait causé, la peine qu'il avait infligée à Lilith, la colère d'avoir été abandonné par Seth, le laissant alors à l'écart. Il les poussa si loin qu'il l'avait regretté plus tard. Cette fois-là, si le Dr. Fubuki n'était pas dans les environs, Rain aurait pu y laisser la vie après un fastidieux combat, car Morgarath avait laissé la pitié de côté une fois que son disciple avait atteint le stade de Dieu Démoniaque, cet état qui causa la mort de milliers d'androïdes et qui était en mesure de mettre à mort des Advents, tant que la brutalité et la rapidité des coups du fils de Seth étaient extrêmes, ne leur laissant pas la chance de se régénérer.

              Morgarath avait alors décrété que sa formation avait pris fin. Rain le remercia et se retira dans ses locaux. Ashcroft avait observé la scène et félicita l'ex-disciple. Celui-ci le remercia. L'Advent avouait qu'il était devenu trop fort pour lui désormais, même s'il avait appris des choses grâce à tout ceci. Depuis le peu de temps qu'ils se connaissaient, le prototype et Rain s'étaient en quelque sorte liés d'amitié. Entre temps, le Dr. Fubuki améliora la chrysalide en Ashcroft et répara son armure en calquant le même système de chrysalide intégrée aux lames de l'armure de Rain, que ce dernier avait pris soin de créer quand il passait au laboratoire pour épauler le scientifique. Ashcroft n'était désormais plus un de ces prototypes, il était devenu plus fort, et pouvait désormais un peu plus contrôler cette modification organique. De plus, Morgarath le nomma commandant des Advents.

              Enfin, le Dr. Hasegawa Fubuki avait préparé un petit vaisseau similaire à celui d'Ashcroft afin de permettre à Rain de se déplacer, si ce n'est que celui-ci avait un design différent et des performances plus poussées. Le remerciant, il l'informa qu'il allait voir Morgarath.

              Il se dirigea vers la fameuse passerelle et s'agenouilla, avant que Morgarath ne tourna son siège pour lui faire face.

     

    "Rain ?

    - Mon Seigneur. Je pense que le moment est venu. Je suis parfaitement rétabli et je vous demande l'autorisation de partir à la recherche de Tsukuyomi Seth.

    - Tu es sûr ?

    - Je suis tout à fait apte à le battre.

    - En effet. Je te donne la permission. Tu pars quand ?

    - Le plus tôt possible. Certes, la nuit tombe et comme vous l'aviez prédit, ils ne sont plus très loin de la capitale nord vu qu'ils sont partis il y a un mois.

    - Très bien. Bonne mission."

     

              Rain avait le coeur qui battait. Sa revanche venait à lui à grands pas et le temps de retrouver Lilith était venu. Il enfila sa légère armure que lui avait confectionné le Dr. Fubuki, et se dirigea vers le quai du vaisseau. Avant sa montée, Ashcroft le rejoigna.

     

    "Ashcroft ?

    - J'ai assigné à l'un de mes subordonnés une mission pour m'en débarrasser. Je comptais venir avec toi pour voir tout cela.

    - Hm...Très bien."

     

              L'Advent en chef allait alors l'accompagner. Cette fois, ce fut Rain qui était aux commandes du vaisseau. Un radar spécial y était inclus et le fils de Seth, bien qu'au courant que selon sa demande, coupa la transmission cachée qui se trouvait dans le système du radar, afin d'effacer l'historique de ses recherches. Il se fit une petite coupure et préleva son sang, qu'il plaça dans une cartouche prévue à cet effet, qu'il remit dans le compartiment du radar. Son sang étant le même que celui de Seth, il le localisa.

     

    "Je vois...Ils se sont arrêtés sur le plateau nommé Hina, à cent kilomètres de la capitale. Ashcroft, enclenche les processeurs, nous partons sans attendre.

    - Entendu.

    - Lilith...J'arrive, pensait-il."

     

    Prochainement dans The Past :

     

    Seth : Encore un Advent ? Mais...J'avais pourtant inclus la chrysalide pour effacer mes traces...

    Rain (sous masque) : Prépare-toi... Je suis le disciple du Seigneur Morgarath.

    Reiko : Hé mais...Ce gars porte une épée...Et puis...Où l'ai-je déjà vue ?

    Rain (sous masque) : ...

    Reiko : Hé, mais pourquoi est-il si réticent à lever sa lame sur Lilith...

     

    La semaine prochaine : Le mystère de l'Advent masqué ! Rain VS Seth !


    votre commentaire
  • L'Advent s'était remis de ses blessures que la chrysalide n'avait pas guéri. Sans que Rain ne le remarque, l'Advent était rempli de reconnaissance, ce qui était un aspect non parcouru par le Dr. Fubuki et Morgarath. Mais il ne trahirait pas son maître pour de simples blessures. Ce fut le premier étonné de la réaction de Rain, qui s'était décidé à le soigner. Ce dernier avait rengainé Kusanagi et soigné ses blessures. L'Advent lui indiqua que deux jours en mini-vaisseau étaient requis pour parvenir au fameux cuirassé géant, qu'il nomma le Scavenger. Le petit vaisseau ne l'était pas tant que ça, mais il n'était pas grand non plus. Il contenait deux ou trois chambres au cas où des coequipiers se joindraient à l'Advent en cas de mission, et le cockpit. Sur la gauche du pilote, en l'occurence le prototype, une carte virtuelle légèrement en relief représentait le pays.

     

    "Si ce n'est pas indiscret, Advent...Que compte faire Morgarath ?

    - Tu le sais bien, toi qui es rescapé du futur. Il va d'abord prendre le contrôle de ce pays par son immense pouvoir et sa flotte. Puis le reste du monde le suivra. Il prétend que ce monde est impur et que les humains déstabilisent tout. Il n'y a qu'à voir les diverses inégalités dans le monde. Certains pays jouissent de la richesse alors que d'autres se morfondent dans une pauvreté dont il est impossible de s'échapper.

    - Cela implique la destruction ?

    - Selon lui il faut détruire pour rebâtir. Rain, je suppose que tu connais d'ores et déjà la question que je vais te poser.

    - A quoi ressemble le futur ?

    - Oui.

    - Le chaos. Un pur chaos où la pauvreté est partout.

    - Je vois."

     

              Le lendemain, Seth, Lilith et Reiko se trouvèrent sur le lieu où s'étaient affrontés Nine et un Advent, selon les suppositions. Seth était quelque peu admiratif, il sentait la tension qui était présente mais en aucun cas il pouvait deviner l'issue ou le contenu du combat. D'où une certaine inquiétude générale. L'Advent aurait-il emmené Nine, vaincu ? Ou Nine l'a-t-il battu ? Si c'était le cas, Seth pensait qu'il n'était pas si loin en fin de compte. Aucune des trois personnes ne se doutait que l'improbable était arrivé. Lilith était inquiète car depuis que Seth et lui s'étaient "fâchés", Nine n'aurait plus de maître qui lui enseignerait l'art de battre les forces ennemies. Il était tout de même l'espoir du monde, elle-même lui avait très clairement dit. Pour elle, il était très probable que Nine s'était fait capturé. En ce qui concernait Reiko, elle avait confiance en lui et pensait qu'il avait continué sa route, mais Dieu sait où. Seth pouvait croire qu'il se dirigeait lui aussi vers la capitale, vu que par un heureux hasard, ils avaient combattu sur la route. Par conséquent, sa présence dans la capitale déterminerait tout. A moins que le retrouver soit impossible.

              Seth ayant exposé sa théorie, les deux demoiselles étaient rassurées. Lilith pensait enfin revoir Nine. Mais elle ne savait pas si elle était prête à le revoir, car elle s'en voulait quand même de l'avoir giflé. Lors du départ du village, les anciens racontaient que Nine était si triste qu'il ignorait tout le monde, tandis que d'autres disaient qu'il pleurait. Mais tous étaient d'accord : la rancune se lisait dans ses yeux. Mais au fond elle l'aimait. Et dès qu'elle le reverrait, elle s'excuserait. Seulement, elle était loin d'imaginer la route que prenait celui qu'elle aimait. Il est vrai que Nine était rongé par la culpabilité et la tristesse que d'avoir déçu quelqu'un. Les passants le confirmaient si d'aventure ils l'avaient aperçu. En ce qui concernait Seth, presque tout était possible, et il pensait également à son fils dont il ne connaissait finalement rien. Mais...

     

    "Et si...Ce n'était pas Nine qui avait combattu ici ? reprit Seth.

    - Hein ?

    - Rappelez-vous. Les Advents ont pour unique but de tuer les Tsukuyomis. Et avant de mourir, il disait que Rain allait lui aussi en affronter un.

    - Tu veux dire que...Aucune trace ne correspondait à celle de Nine ? continua Lilith.

    - J'en ai bien peur.

    - Nine...

    - Ce qui pourrait être un avantage, c'est que les théories précédemment avancées sont compatibles avec mon fils, Rain.

    - C'est vrai...Mais on ne sait pas où il compte aller...

    - Ou s'il s'est fait capturer."

     

              Seth s'était prudemment approché de la vérité. Rain était en effet parti avec l'Advent, mais il ne savait pas si c'était vrai et encore moins dans quelles circonstances. Malheureusement, ne pouvant pas localiser le cuirassé de Morgarath, ils ne pouvaient certainement pas confirmer leur théorie, surtout que c'était trop dangereux de s'y aventurer comme ça. Le mieux était de continuer vers la capitale, leur destination de base. Les espoirs de Lilith étaient presque effacés mais elle gardait une lueur d'espoir : si elle l'aimait, elle devrait lui faire plus confiance.

              Trois heures de marche plus tard, des androïdes les prirent d'assaut. Seth étant rétabli, il n'avait aucun mal à s'en débarrasser. Ayant profité des effets de la chrysalide, il s'était renforcé. Sa Moonlight lui semblait plus légère qu'à l'accoutumée et la force de ses coups avaient inconsciemment augmenté. Reiko et Lilith admiraient le spectacle avec du pop-corn. Lilith s'en priva un peu car elle voulait garder la ligne. Reiko ricana légèrement, ricanement qui semblait dire à son amie "Tu veux garder la ligne pour Nine". Puis, Seth empoigna l'un d'eux.

     

    "Où se trouve mon fils ?

    - Ha ha...Un Advent l'a retrouvé. Il l'emmène auprès de Morgarath, apparemment. Tu ne le reverras plus...Ha, ha..."

     

              Puis, le dernier androïde s'était éteint. Seth était bloqué sur place. Son fils avait été capturé par le Seigneur. Il n'avait même pas eu le temps de le connaître, il ne l'a jamais vu et à peine avait-il appris son existence qu'il allait certainement devenir son sous-fifre. Cela lui transperçait le coeur, mais si jamais son fils devait s'opposer à lui un jour lointain, Seth n'aurait pas d'autre choix que de l'affronter.

     

    "Seth...fit Reiko. Ca va ?

    - ...Ma femme...Et maintenant mon fils...

    - Malheureusement on ne peut rien faire...

    - Je le sais ! cria-t-il.

    - Qu'est-ce que tu comptes faire ?

    - Qu'est-ce que tu crois ? Si Rain se soumet à lui, il lui demandera certainement de venir me tuer ! Et à ce moment-là, que crois-tu que je ferai ?

    - Seth...Tu oserais vraiment le combattre ?

    - ..."

     

              C'était peut-être bien la première fois que Reiko vit Seth perdre son sang-froid. Il est vrai que la mort de sa femme avait commencé à lui charcuter son coeur, mais le fait que son fils puisse connaître le même sort ou bien combattre son propre père faisait une autopsie de celui-ci. Jamais Reiko n'avait jamais vu Seth aussi impuissant face à un destin aussi cruel. Mais son âme qui devenait peu à peu de roche lui ordonnait de le combattre si le moment était venu. C'était inévitable. Et s'il en était obligé, il devrait tuer Rain. Du moins, celui qu'il croit être Rain.

              Le groupe de trois passèrent la nuit dans une ville voisine, dans un hôtel certes peu luxueux, mais suffisant pour le peu de temps où ils resteraient. Seth était encore choqué de ce que l'androïde lui avait annoncé, et il savait pertinemment que ce robot disait la stricte vérité. Il s'abandonna sur une colline non loin de là et regardait le ciel, tâcheté d'étoiles. Seth comprenait désormais ce que ressentait Nine quand celui-ci s'adonnait à cette activité solitaire. Cependant, si Nine éprouvait de la nostalgie, Seth s'entoura de silence afin de laisser parler ses regrets. Et, pour la première fois depuis fort longtemps, des larmes coulèrent de ses yeux. Et il pleurait. Mais s'il était au courant de la situation de Nine, alors il était loin d'être au bout de ses peines. D'autant que le robot avait légèrement menti : Rain n'avait nullement été vaincu. Il allait "rejoindre" Morgarath de son plein gré. Or, Nine avait des griefs contre son père. Cette situation était la pire et Seth en ignorait tout, mais se préparait mentalement à affronter "son fils". Il ne penserait jamais que Nine rejoindrait l'ennemi.

     

              Celui-ci allait bientôt arriver au fameux cuirassé du Seigneur Morgarath. Rain était encore anxieux, voire inquiet de sa future situation. Mais il pouvait compter sur l'appui de l'Advent qui l'accompagnait. Celui-ci lui expliquerait la situation. Et connaissant son créateur, il ne tuerait pas Rain. Mais quelles étaient les intentions du dernier fils Tsukuyomi ? Seul lui le savait, l'Advent n'en était pas informé, et la vérité n'éclaterait que lorsque Rain et lui s'entretiendraient, afin de décider de son destin. Celui-ci savait les risques qu'il encourait. Il savait que la Mort pourrait venir le chercher d'une heure à l'autre.

              Mais il pouvait légèrement entrevoir ce qui l'attendait. Il irait sans doute se battre contre Seth. Sous les yeux de Lilith. Il ignorait comment tout cela allait se passer. L'Advent sentait Rain tendu. Il tenta de le rassurer un peu. Le Seigneur Morgarath n'est pas ingrat et il n'est pas si cruel. Il sait être un stratège des plus excellents et a quand même une part juste des choses. En tant que "méchant", il avait forcément ses principes., des ambitions. Mais jamais il ne tuerait délibérément, il était toutefois extrêment craint de par sa puissance et son habituelle inexpression.

              Rain était légèrement rassuré. Mais il n'en demeurait pas totalement convaincu. Morgarath voulait la mort des autres Tsukuyomis afin d'être persuadé de sa victoire. Avant d'arriver sur les lieux, il prévint l'Advent qu'il retournerait dans ses locaux, pour réfléchir un peu. L'Advent acquiesça et Rain s'exécuta. Il retourna dans sa chambre et s'assit sur son lit. En face de lui était accrochée son manteau et ses habits de voyage. A côté, Kusanagi, soigneusement rangée dans son fourreau noir. Il la retira et admira sa lame, comme si c'était la dernière fois qu'il la voyait, puis il la rangea. Il la ressortit, puis il la re-rangea.

              Puis il se plaça devant le hublot qui donnait encore vue sur le sol. De son côté, le crépuscule allait prendre fin. Rain se disait qu'une dernière fois, il allait repenser à Lilith. Sa rencontre. Quand elle se hissa à l'aide de sa main. Sa première bataille contre les androïdes, quand il lui ordonna de s'enfuir. Son retour au chalet, alors que Lilith veillait sur lui. Sa première conversation avec elle, quand il parlait de se sacrifier pour la bonne cause. Quand ils parlaient chacun de leurs passés respectifs. Quand elle lui tint la main en lui exprimant ses plus sincères encouragements. Sa nuit avec elle, dormant à la belle étoile. Le réveil. Leur seconde conversation. Son rêve. Sa décision de partir seul. Sa dernière conversation avec Lilith. Quand elle lui exprimait sa déception. Et enfin, la gifle qu'il prit sans discuter. Pour la dernière fois, il pleurait pour elle. Il aurait voulu lui dire à quel point il tenait à elle, à quel point il l'aimait. Et une dernière fois, il prononça son nom : Hoshigumi Lilith.

     

              Quant à elle, alors que la nuit allait s'emparer d'elle, elle se leva aussitôt et entendit comme une faible voix qui prononçait son nom, comme s'il faisait ses adieux. Elle se dirigea vers la fenêtre, tandis que Reiko dormait à poings fermés, et regarda le ciel. Elle aurait juré avoir entendu la voix de Nine. Comme s'il lui disait adieu. Elle ne se rendormit pas.

     

              Et le vaisseau de l'Advent arrivait à destination. Rain enfila sa blouse noire, ainsi que sa Kusanagi, qu'il enfila comme d'habitude. Il se disait "Ca y est, nous y sommes". L'Advent lui servit alors de guide. Avant tout, il annonça aux gardes du port son arrivée avec à son bord une personne importante qui souhaitait voir le Seigneur à tout prix. Ceux-ci ne discutèrent pas devant le prototype humanoïde. Enfin, le vaisseau s'ouvrit et ce dernier descendit, en compagnie de Rain.

              Aussitôt, les gardes, à la vue d'un ennemi, étaient sur le pied de guerre et étaient prêts à faire feu. Rain ne changea pas de vue. Il continuait à regarder tout droit. Le Tsukuyomi artificiel abaissa sa main, signe qui leur ordonnait de baisser leurs armes. Il prévint aussi que le premier qui oserait faire feu se retrouverait face au Seigneur pour explications. Tous se remirent au travail comme si rien n'était.

              Le cuirassé était gigantesque mais était un véritable concentré de technologie. Tout était d'un blanc éclatant, ce qui contrastait avec l'idée que se faisait Rain. Les gardes et autres soldats étaient habillés en noir. L'Advent pria Rain de le suivre. Ils montèrent divers escaliers et se retrouvèrent devant un ascenseur. A son arrivée, l'Advent, par politesse, s'écarta et pria Rain d'y entrer en premier, avant de le suivre. Le prototype posa son doigt sur une sorte de plaque qui était inconnue aux yeux du commun du personnel et le système identifia son identité. Puis, l'ascenseur monta jusqu'à l'étage final. Deux portes se succédèrent. L'Advent pria une nouvelle fois Rain de rester derrière cette porte, le temps d'annoncer à Morgarath sa venue.

              Puis, le prototype entra. La pièce était presque semblable aux autres. A ceci près que les ordinateurs formaient un demi-cercle qui était fixé aux extrémités de la salle. La partie centrale était une passerelle, avec au bout un siège disposé de dos, puis une vitre qui donnait sur l'extérieur. Celui-ci était tout aussi design que les autres éléments du vaisseau, et dans ce siège se distinguait une silhouette vêtue de blanc.

     

    "Tiens...Alors tu es revenu, Ashcroft.

    - Mon Seigneur, salua l'Advent en s'agenouillant.

    - Alors, quelle bonne nouvelle m'apportes-tu ? demanda-t-il sans se retourner.

    - Sans que cela soit une bonne nouvelle, l'autre Advent a été tué, mon Seigneur.

    - C'est fâcheux. Mais Seth était capable de le tuer. Mais je perçois encore plus faiblement son signal. Aurais-tu une idée ?

    - Je n'en ai pas, je pense.

    - Et en ce qui te concerne, je suppose que ta mission est accomplie, n'est-ce pas ?

    - Hé bien...Nous pourrions dire ça. Tsukuyomi Rain n'est pas mort.

    - Et que fais-tu là alors ?

    - Après m'avoir vaincu...Il m'a fait une requête.

    - Je te demande pardon ? répondit-il avec une voix plus sérieuse.

    - Permettez, mon Seigneur..."

     

              L'Advent se mit à nouveau debout et se retourna, face à la porte. Il fit un signe du doigt, ordonnant l'ouverture de celle-ci, et Rain s'avança, jusqu'au même niveau que Ashcroft. Morgarath voyait très légèrement une silhouette noire se placer à côté de son serviteur et décida, chose très rare, de se retourner, se mettant face à Rain. Il était entièrement recouvert d'une bure blanche, qui ne laissait paraître qu'un de ses yeux rouges comme le sang et sa bouche. Autre fait très rare, il laissait échapper une mince expression de surprise.

     

    "Ca alors. Ashcroft, qu'est-ce que cela signifie ?

    - Seigneur Morgarath...Je lui ai demandé de me mener à vous.

    - Pourquoi cela ? C'est alors toi le petit rénégat qui m'avait échappé toutes ces années...Et nous voilà, ironiquement, face à face. Que veux-tu, toi qui veux ma mort ?

    - Je ne suis pas venu vous tuer, je ne suis pas - encore - assez fort pour cela. Je...Je veux prendre une revanche sur mon père, Tsukuyomi Seth.

    - Hm. Poursuis.

    - J'ai laissé son groupe il y a bientôt un mois, pour une histoire quelque peu futile. Mais je lui en veux de m'avoir laissé de côté. Je n'avais plus de raisons de rester avec eux. Et...Quelqu'un d'important m'a fait savoir sa déception. Ce fut un coup au coeur.

    - Je ne suis pas là pour entendre des histoires de coeur. Abrège.

    - Je veux prendre ma revanche. Et je sollicite votre aide.

    - Je rêve où tu viens te joindre à moi de ton plein gré...

    - C'est la réalité. Mais est-ce que vous m'accorderiez quelques détails ?

    - Je t'écoute.

    - Premièrement, je souhaiterais que vous me preniez sous votre aile. Mon entraînement est loin d'être achevé et prendre une telle revanche n'est pas aisée.

    - Quelles sont les autres conditions ?

    - Je ne souhaite pas que vous m'incorporiez de chrysalide daodane. Les effets peuvent être compromettants. Et dernière chose, une fois ma "formation" achevée, je souhaiterais directement partir à sa recherche. Oh, et j'oubliais...Je ne souhaiterais pas subir de "contrôle mental". Je suis un pur Tsukuyomi de toute façon.

    - Ce sera tout ?

    - Je le pense.

    - Avant de vous permettre de vous retirez, pourriez-vous m'éclairer éventuellement sur un ou deux détails ?

    - Lesquels ?

    - Je ne parviens pas à localiser Seth depuis la défaite de l'un de mes Advents. Auriez-vous une idée ?

    - J'en ai parlé à Ashcroft. Le sang de Tsukuyomi de Seth ne doit plus réagir selon les mêmes critères qu'avant. Ayant combattu un Advent, il a très certainement dû se frotter aux capacités régénératrices de vos chefs-d'oeuvre. Il se pourrait fort bien qu'il s'est implanté une portion de chrysalide, afin de régénérer son bras et ses blessures. Par conséquent, vos radars ne correspondent plus.

    - Ton sang devrait permettre de le localiser, non ?

    - Je me permettrai de me réserver ce droit une fois ma formation achevée. La patience peut servir.

    - Excellent. Ashcroft va te mener dans tes locaux, Rain.

    - Merci. Seigneur Morgarath."

     

    Ce dernier se leva, et Rain et lui se serrèrent la main, signe que le marché est conclu.


    votre commentaire
  • Nine marchait seul, en ayant seulement pour compagnie sa grosse Kusanagi, en route vers la capitale du nord, ignorant que ce fut également la destination de son ancien groupe. Il repensait souvent à la dernière scène avec Lilith, où celle-ci le gifla, purement et simplement. Il était triste de voir les choses se terminer ainsi. Mais autrement, il n'aurait pas pu réfléchir sereinement à sa situation amoureuse. Elle le manquait, et il se languissait presque de la revoir. Mais que pensait-elle de lui désormais ? Il avait clairement entendu Lilith dire qu'il l'avait déçue, elle aussi. Est-ce qu'elle le haïssait ? Si c'était le cas, peut-être s'en voudrait-il à jamais. Et il aurait été prêt à abandonner sa vie pour elle. Lui aussi, quand la nuit tombait, il ne faisait que penser à elle. De sa rencontre au moment de sa claque, en passant par son rêve, qu'il croyait pourtant si réel. Il s'en voulait de l'avoir déçue, mais il était loin de se repentir de ce qu'il avait fait. Céder à un caprice était immature à ses yeux. Mais pourquoi ne l'a-t-il pas fait ? Il l'aimait. Pourquoi alors n'est-il pas resté à ses côtés ? Ou alors, pourquoi ne l'a-t-elle pas suivi ? Peut-être parce qu'elle ne l'aimait pas vraiment.

              Cette vision des choses dégoûtait Nine. Son regard affichait en permanence le trou qu'il y avait dans son coeur. Il souffrait chaque jour de ne plus la voir. Il se remémorrait sans cesse son visage angélique, tout le temps souriant. Il se rappelait de ce fameux soir où sa main et la sienne s'étaient enlacées. Il se rappelait de sa nuit avec elle. Il se rappelait aussi son réveil, et ses confessions à Seth. Il réalisa que les sentiments ne disparaissent pas. Et il regrettait ses actions. Il les regrettait alors qu'étaient seulement passées deux semaines depuis sa fugue. Il s'en voulait maintenant, comme l'avait prévu Seth. Mais il savait que c'était pourquoi il ne l'avait pas empêché de partir. Il voulait que Nine se remette en cause et gagne en maturité. Son plan avait en quelque sorte fonctionné. Mais désormais il était impossible de faire marche arrière, en plus de ne pas pouvoir les retrouver. Mais plus il repensait à l'indifférence de Seth et plus il était motivé pour continuer, et plus il lui en voulait. Ils l'avaient tout de même magistralement mis à l'écart.

              Mais personne n'aurait pu prévoir ce qui allait se passer, pas même Morgarath, déjà pris dans la surprise qu'il y ait encore un Tsukuyomi vivant. Alors que Nine entamait sa troisième semaine en solitaire, il avait déjà gagné en puissance et si des androïdes l'avaient retrouvé de temps à autres, il en profitait pour s'exercer, et mettre au point de nouvelles techniques utilisant l'astuce de Seth pour le maniement partiel du Moon Slayer. Alors qu'il était arrivé à la moitié du parcours nécéssaire pour arriver à la capitale nord, une nouvelle poignée d'androïdes l'interpella. Chacun était armé d'une épée du genre classique, et non plus avec des katanas. Nine ne prit pas en compte ce changement, et si l'on peut penser qu'il avait sous-estimé ses adversaires, ce n'était pas vraiment le cas. Nine n'attendit pas la pleine lune pour les démolir un par un, avec des méthodes aussi brutales que rapides. Certains se jetaient sur lui pour créer diversion. Il en empalait un sur sa grande épée et le jeta sur celui qui s'empressa de l'attaquer en traître. Puis, il rengaina son épée.

              Nine s'en lassait, et même s'il avait eu le temps de mettre en pièces une centaine de ces androïdes, son épée n'avait toujours pas changé de forme, si elle ne s'était pas légèrement rétrécie, pour la maniabilité. Pour le moment, il cherchait à s'en adapter, en prenant en compte les conseils de son ancien instructeur. Il avait désormais changé de stratégie, de manière de combattre et utilisait la moindre faille à son avantage.. Désormais, il tenait pleinement avantage de la taille de son épée désormais légèrement plus mince, qu'il trouvait désormais parfaite. En outre, il ne faisait plus qu'un avec elle.

              Nine s'arrêta pour une heure sur une plaine, où un lac s'y reposait. Son bleu lui rappelait celui des yeux de Lilith. Puis, il se regarda dans l'eau, comme trois semaines auparavant. Il n'avait pas changé. Mais il ne se plongeait pas visuellement dans ce bleu à la beauté infinie pour admirer son reflet comme le faisait un certain Narcisse, il repensait continuellement à Lilith, qu'il avait sans aucun doute perdue. Il repensait accessoirement à Reiko qui s'était presque comportée comme une soeur à son égard, elle était là quand il le fallait et c'était la première personne qu'il avait rencontrée lors de son arrivée. Et c'était la seule à avoir compris Nine quand il a quitté le groupe de Seth.

              Il redressa la tête, il avait le pressentiment qu'un danger s'approchait de lui. Il se retourna, et vit un être normal au premier regard, ce qui fut absolument faux quand il observa de plus près celui qui se montrait à lui. Un visage similaire aux robots était posé sur un corps parfait. Il déduisait de l'armure obscure que celui-ci portait que cet "homme" était une création de Morgarath.

     

    "Qui es-tu ? demanda l'homme aux cheveux rouges.

    - Mes confrères et moi avons pour nom les Advents. Nous sommes des Tsukuyomis artificiels crées par le Seigneur Morgarath, dans le but de nous débarasser des Tsukuyomis originaux restants. Excepté notre maître, bien entendu.

    - Je vois...Morgarath veut me parler, ou me faire parler ?

    - Non, il veut ta mort.

    - Pourquoi j'ai posé la question aussi...Mais tu es seulement destiné à tuer les Tsukuyomi, c'est ça ?

    - Tu as compris.

    - Alors pourquoi viens-tu me tuer ?

    - Maître Morgarath était aussi surpris que toi de me voir me diriger dans ta direction pour ta mise à mort. Mais j'ai été formel. Le sang ne trompe pas.

    - A ce moment-là...Ces androïdes ont dû récupérer une goutte de mon sang...Qui a dû partir en analyse dans vos laboratoires, c'est cela ?

    - Affirmatif. Et je pense que tu connais la suite.

    - Ca veut dire que...

    - Le sang qui coule dans ton corps est celui du dernier des Tsukuyomis...

    - Je...Je te demande pardon ?

    - Tu es le fils de Tsukuyomi Seth. Tsukuyomi Rain.

    - Quoi ?!

    - Hé oui, les analyses révèlent parfois des choses surprenantes. Tu es le pur fils.

    - Ces saletés d'androïdes ne s'étaient pas trompés de personne...

    - Je ne suis pas là pour répondre à tes questions. Je suis venu ici pour te tuer et j'accomplirai ma mission à bien.

    - Alors, que le combat commence."

     

              Nine avait déjà du mal à réaliser tout ce que l'Advent venait de lui apprendre. Lui, Nine Night, orphelin depuis la naissance, était en réalité Tsukuyomi Rain. Il ne connaissait sa mère que par la vue de son cadavre. Et son père, il savait maintenant que c'était Seth. Toute sa vie fut alors passée en un défilement d'images dans son esprit. Il comprenait alors pourquoi la Kusanagi avait accepté que Nine la manie. Il comprenait ce sentiment étrange qu'il avait quand il avait vu son père et sa mère pour la première fois, sans le savoir. Il avait tout compris. Depuis tout ce temps il admirait son propre père. Et depuis trois semaines il l'exécrait.

              L'Advent fonça sur lui une seconde après l'avoir averti de sa mort prochaine. Rain dégaina son sabre à une vitesse ahurissante et contra le coup direct que lui avait imposé son opposant, puis le repoussa. Le Tsukuyomi artificiel profita, comme son confrère avec Seth, de cet élan pour lancer un puissant Divide. Rain souriait, il connaissait désormais les mécanismes de cette technique sur le bout des doigts, et la seule chose qu'il fit, c'est placer le plat de son épée perpendiculairement à la trajectoire du Divide, sans pour autant la planter au sol. Le Divide s'entrechoqua avec la Kusanagi. Peu à peu, le choc diminuait de puissance, avant de disparaître. Si l'Advent était déjà étonné de voir une telle technique se faire contrer si aisément, il crut son coup perdu.

              Rain sentait la puissance du Divide à travers sa lame, et chargea sur son opposant avec une vitesse folle. Un coup de genou fit plier le prototype et le Tsukuyomi relâcha dans un coup vertical le Divide qui était emmagasiné dans l'épée pendant tout ce temps. Rain rengaina son épée par inattention, croyant son opposant mort. Alors que ce dernier tourna le dos, l'Advent, à l'instar de son confrère, se régénéra malgré la violence du coup qu'il venait de subir, et attaqua Rain par surprise. Celui-ci eut à peine le temps de sentir la présence de son adversaire pour contrecarrer son coup de traître.

     

    "Qu'est-ce que...Tu t'es régénéré, même après un tel coup ?

    - Oh, j'ai oublié d'ajouter...Nos géniteurs nous ont transplanté ce qu'on appelle une chrysalide daodane, qui, une fois suffisamment développée, répare et renforce les parties du corps qui ont été endommagées. Bien entendu, nous serions tous invincibles si cette chrysalide avait un effet permanent, n'est-ce pas...Mais elle réserve aussi d'autres surprises.

    - Bordel...Alors tu deviens plus fort à chaque fois ?

    - Affirmatif."

     

              Rain était dans l'erreur et il se doutait que les choses allaient se compliquer dès maintenant. Mais le Tsukuyomi savait désormais que les effets n'étaient pas illimités et que tant qu'il avait l'avantage, ce serait chose facile que d'épuiser les réserves daodanes de l'Advent.

              Les lames s'entrechoquèrent plus d'une fois et le combat augmentait en intensité. Rain réalisa ce que le prototype entendait par "renforcer". Il devenait réellement plus fort. Sauf que le fils de Seth ne l'entendait pas de cette oreille et voulut en finir le plus rapidement possible, il n'est pas dit qu'un pseudo-Tsukuyomi lui tiendrait tête de la sorte. Il le découpa cinq, dix, vingt, puis trente fois, et la difficulté devenait réelle. L'Advent était devenu considérablement plus puissant. Mais d'un certain point de vue, Rain était plus fort. Même si les failles étaient plus rares, il profitait toujours des quelques erreurs de son adversaire. Celui-ci avait cependant plus de liberté de mouvement que le pur Tsukuyomi : les lames qui étaient fixées à ses avant-bras lui permettaient de ne pas se préoccuper dans des techniques de poignet inutiles. Sa rapidité était donc bien plus élevée que Rain ne le pensait, quand celui-ci commençait à analyser la situation.

              Et puis, soudainement, la force des coups de l'Advent augmenta de manière régulière, sans que Rain ne l'ait tranché à nouveau. Ce dernier pensa immédiatement que cette nouvelle force était due à la chrysalide daodane qui commençait certainement à gagner du terrain dans son organisme. L'homme aux cheveux rouges était toutefois encore assez fort pour résister aux divers assauts. La vitesse du combat augmentait elle aussi, et les chocs de lames se faisaient toutes les secondes, sans relâche. Mais contrairement à Seth, Rain n'avait ni de bras sectionné ni perdu son temps dans un entraînement, même si le temps de récupération était différent. Enfin, ce dernier réalisa qu'il réfléchissait trop. Il se concentra davantage sur le combat et continua d'esquiver ou de parer les attaques du virulent humanoïde. Cet apport de concentration était bénéfique pour Rain, il put désormais adapter le rythme des mouvements adverses aux siens et se mouvoyait en prévoyait chacun de ses coups. Il exécuta un Divide de grande puissance après avoir exécuté un enchaînement parfaitement incompatible avec le rythme de l'Advent.

               Celui-ci se releva. Mais pas de la même façon que précédemment. Il semblait...différent. C'est alors que, à la grande surprise de Rain, commencèrent. Des sortes d'os pointus sortaient du dos et du torse du prototype, les doigts de celui-ci se rapprochaient à ceux d'un monstre par la forme. Les dents devenaient de véritables crocs et les yeux devenaient aussi blancs que le linge propre. Rain réalisait l'étendue des capacités de la chrysalide qui avait désormais atteint un niveau supérieur.

              L'Advent repassa à l'attaque, avec des mouvements qui étaient, cette fois, imprévisibles, Rain n'était désormais plus en mesure de prévoir ses faits et gests, ce qui lui coûta quelques plaies. Il devenait plus dangereux que jamais. Le vrai Tsukuyomi décida alors d'y aller avec plus de vigueur. Il se concentrait plus qu'il ne l'avait jamais fait et frappa plus fort qu'avant, tout en gagnant en rapidité et en précision.

              Le seul moyen d'en venir à bout était sans doute de d'abord briser ses lames. Il chercha alors tout en défendant quelle était la parfaite position à adopter pour la briser. Pendant ce temps, l'Advent muté gagnait du terrain, il ne devait plus perdre une seule seconde. De toute sa force, Rain frappa sur l'une des deux lames dans le parfait angle pour le briser, ce qui eut l'effet escompté. Il profita de sa position pour décocher un coup de coude destiné à déstabiliser son adversaire, et enfin, il envoya un Divide bien placé pour éliminer la deuxième lame.

              L'Advent était désarmé et malgré son côté bestial, il restait toujours conscient. Rain, dans un dernier élan que le peu de forces qu'il lui restait lui permettait, transperça la créature. Rain avait gagné.

     

    "Haaaa...Haaaa...Je l'ai vaincu...

    - Tu sais que la chrysalide...Urgh...

    - Tu l'as dit toi-même. Ses effets ne sont pas illimités.

    - ...Tue-moi, dans ce cas."

     

              Cette phrase lança un dilemne. Rain voulait tuer Morgarath et le seul moyen d'y parvenir était d'accéder à son vaisseau. Il savait qu'il y risquait la vie. De plus, il voulait en quelque sorte se venger de Seth, et retrouver Lilith. La mort ou la vengeance ? Et si il le tuait, cette opportunité s'envolait. Tandis que l'Advent gisait au sol, Rain devait prendre une décision, et vite. Toutes les issues défilaient dans sa tête, et lui causaient un mal de tête. Aider l'ennemi pour atteindre son objectif était loin d'être une idée qui lui plaisait. Ca reviendrait à aider Morgarath, celui qu'il a toujours voulu affronter. Mais si il ne le faisait pas, jamais son second objectif ne pourrait s'accomplir. De toute façon, il n'était pas assez fort pour tuer Morgarath à l'heure actuelle, il en était conscient. Il avait maintenant pris sa décision.

     

    "Je vais t'aider, fit-il en sortant de son sac les premiers soins. Mais je veux que tu fasses quelque chose pour moi en échange.

    - Quelle est ta demande ?

    - Conduis-moi auprès de Morgarath.

    - ...Tu veux le tuer. Pourquoi devrais-je le faire ?

    - Pour trois raisons. D'un, je ne suis pas encore assez fort, de deux, tu vas mourir, et de trois, j'ai quelque chose à faire et lui seul pourra me venir en aide.

    - J'accepte."

     

              Désormais, les dés étaient jetés. Nine, ou plutôt Rain, allait rencontrer son ennemi juré. Un frisson le parcourut. Sa mort...Ou la vengeance.

              De son côté, Seth avait un mauvais préssentiment, et Lilith comme Reiko, voyant l'expression qui animait son visage, étaient d'ores et déjà inquiètes.

     

    La semaine prochaine dans The Past :

     

    Advent : Rain, à quoi ressemble le futur ?

    Rain : Le chaos sur terre.

    Androïde : Ha, ha...Ton fils a été vaincu par un Advent, qui l'emmène devant Morgarath...

    Seth : Non...Non !

     

    La prochaine fois : Le destin de Rain et le choix de Morgarath. Un faux espoir ?

     


    votre commentaire
  • Quoi ? Comment ça il manque un chapitre ? Non, non, c'est fait exprès :p...Vous le verrez en temps voulu ;).

     

    Voilà une semaine et demi que Nine était parti en solitaire, et voilà trois jours et des poussières que le groupe de Seth, composé également de Reiko et de Lilith, avaient repris la route. De son côté, en secret, Morgarath, à l'aide de son scientifique, le Dr. Fubuki, avait achevé les prototypes de ses nouveaux soldats. Des soldats à une force équivalente de celle de base des Tsukuyomis de sang pur. Voilà trois jours que Morgarath tentait désespérement de retrouver Nine, afin de le mettre à l'épreuve, mais ne put le retrouver. Quant au groupe de Seth, la difficulté de les localiser était équivalente. Il ne comprenait plus pourquoi.

     

              Seth et ses amies avaient pris la route du nord. Ils se doutaient qu'en continuant dans la même direction, la localisation serait plus aisée. De la sorte, Morgarath aurait plus de mal à les détecter. Le groupe, désormais composé de trois personnes, espérait atteindre la capitale dans le but de s'y fondre plus facilement, ainsi que de se ressourcer, le tout en gagnant un temps très précieux. Comme à l'accoutumée, tous profitèrent du paysage, avec une légère exception qui concernait Lilith, à qui Nine manquait déjà. Elle avait du mal à s'habituer au fait qu'il ne soit plus là. Elle se souvenait très clairement du peu de temps qu'ils avaient passé tous les deux, ensemble. Elle se sentait capable de faire part à Nine de ce qu'elle pensait quand celui-ci est parti. Mais Seth tentait à chaque fois de la rassurer, en lui confiant ce qu'ils avaient dit avant leur entraînement, du moins, en partie, car le Tsukuyomi, au fond, s'amusait très superficiellement de la situation. Il ajouta à chaque fois que Lilith comme Nine avaient chacun le temps d'y réfléchir plus profondément. Elle approuvait.

              Durant les nuits passées à camper, Lilith passait son temps à chercher un lac du regard, et si elle en trouvait un, elle s'y réfugiait et dormait sur place. Elle était sensible sur cet aspect et sa nostalgie se ressentait. De temps à autres, elle fit le rêve de le retrouver, en toute simplicité ; quand cela ne tournait pas au cauchemar quand Seth le tuait ou qu'elle était forcée de le combattre. Quand elle ne dormait pas, elle regardait les étoiles. Et encore plus rarement, elle pleurait. Mais pas très longtemps, 'faut pas abuser.

             

              Morgarath cherchait en continu un moyen de retrouver Seth. Il n'avait désormais plus de moyen de le localiser, lui comme Nine. Il ne comprit pas comment un groupe disposant de si peu de moyens était en mesure d'échapper à sa surveillance. Toutefois, il devina leur destination. Ils devaient certainement se rendre dans la capitale nord, espérant gagner du temps. Il avait déjà la destination. Mais pour une méthode précise, qu'avait-il ? Comment localiser un Tsukuyomi...Et en se posant la question, il eut la réponse : il pouvait utiliser son sang de Tsukuyomi. Il se dirigea vers le laboratoire au pas de course et exposa à son scientifique sa supposition. Il mit sans attendre en place un dispositif intégré dans les Advents, qui leur permettait de localiser directement une personne disposant du même sang qu'eux. Ayant le sang des Tsukuyomis dans leur veine, ils étaient en mesure de localiser Seth. Sans attendre davantage, il envoya deux Advents à la recherche du Tsukuyomi survivant. Ceux-ci prirent leur envol à partir du cuirassé géant. Mais, ignorant pourquoi, les deux progénitures de Morgarath prirent deux directions différentes.

     

    "Mais...Que font-ils ? Rejoignez-vous ! Immédiatement !

    - Mon Seigneur...fit l'un d'eux. Mon coequipier a trouvé une autre position.

    - Je vous demande pardon ? Seth est le SEUL Tsukuyomi naturel restant !

    - J'ai localisé Seth...Mais mon coequipier est formel, un second signal est émis. Comme vous et le Dr. Fubuki avez directement supervisé les opérations, vous êtes donc conscients qu'aucune erreur ne pouvait être commise.

    - Insinuez-vous qu'il...y a un autre Tsukuyomi ? rétorqua Morgarath en se levant de son siège, ce qui effraya tout le monde.

    - Oui. Son nom : Tsukuyomi Rain. Mon coequipier vous envoie une image.

    - ...Quoi ? Impossible ! Alors...Ces saletés d'androïdes...Partez à leur recherche, à tous les deux ! Compris ?

    - A vos ordres. Je coupe la transmission."

     

              Morgarath avait commis une grave erreur, il supposait le second Tsukuyomi mort. Tué à la naissance. Le visage du Tsukuyomi déchu, habituellement si impassible, semblait afficher une expression d'agacement, mais aussi d'amusement. Il réalisa qu'il avait un second adversaire à éliminer. Les officiers qui travaillaient sur des ordinateurs installés à une bonne dizaine de mètres de lui voyaient à travers la vitre ses expressions, et tous prirent peur et se remettaient au travail, à bouchées doubles. Avant de s'asseoir à nouveau, il jeta un oeil à son sabre. Et il souria faiblement. Puis, il se rassit.

     

              Le groupe de Seth continuait son chemin vers la capitale Nord. Ils ne se doutaient pas que Morgarath avait prévu leurs mouvements, et même Seth n'était pas en mesure de le deviner. Il s'inquétait toutefois du manque de danger qui était devenu apparent en l'espace d'une semaine et demi. Il sentait que Morgarath allait bientôt frapper, mais il ignorait toujours quand et comment. Et dans quelles circonstances. C'est alors que son sang bouillit peu à peu en lui. Il s'arrêta net.

     

    "Seth ? Que se passe-t-il ? demanda Reiko.

    - Mon sang...Me brûle...Quelque chose d'anormal arrive..."

     

              Et il avait raison. Dans les airs arrivait ce qui allait être un défi de taille. Un être de forme humanoïde descendit des cieux et se posa devant eux. Celui-ci avait les cheveux longs et obscurs. La forme du visage n'était pas sans rappeler celui des robots, mais la différence était toutefois flagrante, non pas parce qu'il avait les yeux complètement noirs, mais par sa manière de se tenir. De toute évidence il était quelqu'un de très droit, mais il donnait d'ores et déjà une aura puissamte. Sa tenue était une armure sombre, mais non pas une armure classique, c'était une armure légère mais dont la résistance n'était pas à sous-estimer. Elle recouvrait la partie centrale du corps, ainsi que les jambes et légèrement le cou. En ce qui concernait les bras, seuls les avant-bras étaient recouverts par cette armure, comme des protège-bras, mais qui disposaient chacune d'une lame sérieusement tranchante qui partait vers l'arrière. En plus de cette armure, une sorte de bure était attachée depuis la taille, un peu dans l'art des kimonos des pratiquants de Kendo (note : art du sabre pratiqué au Japon). De véritables anges de la mort.

     

    "Qui es-tu ? demanda Seth.

    - Je suis un Advent. Un ange de la mort envoyé par le Seigneur Morgarath.

    - Comment as-tu pu nous localiser ?

    - J'ai du sang de Tsukuyomi dans les veines, et mon créateur m'a injecté une sorte de dispositif organique me permettant de retrouver ceux qui partagent mon sang.

    - Alors...Tu es en somme un Tsukuyomi artificel, c'est cela ?

    - Vous êtes perspicace. Je ne suis donc pas comme les autres androïdes crées par le passé. Je suis un être humain. Mais vous devez mourir. Préparez-vous au combat."

     

              Seth était subjugué. Morgarath, Tsukuyomi de son état, avait réussi à créer des minis Tsukuyomis, à son image. Il devait avoir utilisé de la biologie de très haut niveau, voire même d'un niveau du type top top secret...Mais il ne l'était pas plus que ça, Morgarath avait toujours cette ambition de recréer le clan déchu qui fut le leur. Seth en souriait légèrement avant de reprendre une expression sérieuse. Le combat allait commencer.

              L'Advent chargea avec une rapidité extrême qui n'était pas à envier celle du Moon Slayer, et attaqua Seth du côté où son bras fut arraché par le passé. Celui-ci avait pris l'habitude d'être attaqué à cet endroit. Par réflexe, il fit un pas de côté et donna un violent coup de pied dans le thorax de la création artificielle, qui recula de deux mètres avant de charger à nouveau. Celui-ci profita de l'écart de distance pour fermer les yeux et trancher l'air d'une de ses lames.

              Seth reconnut aussitôt la technique et prépara également un Divide, qu'il lança lorsque celui de son adversaire avait parcouru la moitié de sa course. Alors comme ça l'Advent n'était pas un simple guerrier. Il connaissait les techniques Moon Slayer. Les deux techniques s'entrechoquèrent à une vitesse telle que les deux jeunes demoiselles qui accompagnaient Seth n'avaient d'autre choix que de s'éloigner afin de ne pas finir soufflées.

              L'Advent se concentrait sur sa technique, contrairement à Seth. Le tout finit en une petite explosion. L'humanoïde s'attendait à voir le Tsukuyomi pur se lancer à l'assaut de front. Par malheur, il eut tort, car Seth se retrouva derrière lui, profitant de la seconde d'inattention, et découpa son opposant sans aucune pitié, en un coup net. L'Advent semblait mort, tranché sauvagement en deux. Il n'en était rien. La partie supérieure se dématérialisa, et aussitôt, une autre repoussa sur la partie inférieure qui fut tranchée.

     

    "Mais que...?

    - Nous ne sommes pas de simples soldats, tu le sais pourtant bien. Nos créateurs ont placé en nous ce que l'on appelle une chrysalide daodane.

    - Pas ça...

    - Et pourtant si. Tu dois en connaître les propriétés, pas vrai ? Les membres repoussent. Bien entendu, ce n'est pas illimité. Mais nous en ressortons renforcés.

    - Alors faut-il que tu sois complètement désintégré pour que tu disparaisses ?

    - Si seulement c'était si simple à faire...Mais ça pourrait se résumer à ça."

     

              Seth était dans une situation peu avantageuse. Son adversaire avait la capacité de se régénérer et d'en ressortir plus puissant. Il se souvint des prototypes de cette chrysalide, dite daodane. Il en eut un mauvais souvenir. En effet, certains Tsukuyomis artificiels, à l'époque où ils étaient en phase de test de stabilité, avaient cette même propriété. Sans pour autant que leur chrysalide soit parfaitement développée. Seth savait ce qui l'attendait si le combat venait à perdurer, Morgarath le savait aussi et c'est bien pour ça qu'il a patiemment attendu leur développement pour que les effets en soient plus redoutables, en prenant le risque que certains spécimens évoluent. Morgarath attendait donc que les Advents soient assez finalisés pour que ces formes surviennent au moment propice. Ce que Seth ignorait, c'est que ces Advents étaient en phase prototype. Morgarath comptait là dessus et sur les effets d'instabilité.

              Le combat continuait farouchement, et les chocs de fer se multipliaient au fur et à mesure que le temps passait. Seth savait cependant une chose au sujet de ces sujets : ils ne maîtrisaient pas le Moon Slayer. L'Advent l'aurait déjà utilisé. Mais serait-il en mesure de s'en servir une fois évolué ? Seth ne voulait pas le savoir et tandis qu'il multipliait les mises à mort, le prototype se régénérait et la tension comme la vitesse du combat augmentait, si bien que Seth n'avait bientôt plus le choix que d'utiliser cette fameuse technique.

              Cela faisait la dixième fois que Seth découpait l'Advent et celui-ci se régénérait sans cesse. Les effets de la chrysalide n'étaient pas illimités et il pensait jouer là-dessus. Il devait rapidement mettre fin à ce combat à mort, car plus le temps passait, et plus les coups adverses devenaient bestiaux. Certes consciencieux, mais bestiaux. Reiko et Lilith, quant à elles, peinaient à suivre la vitesse des mouvements, elles ne purent bientôt suivre le combat uniquement grâce au son que produisait le choc des lames. Quant l'Advent trébucha.

              L'Advent avait trébuché, ce qui ne correspondait en rien à ses capacités, qui, en tant que celles d'un bretteur semi-démoniaque, ne lui permettraient jamais de tomber. La seule solution était de le prendre au dépourvu, ce qui fut le cas. Les coups de katana pleuvaient et en pas moins d'une seconde, le prototype fut empalé pas moins de dix fois. La vitesse des coups étaient telles que la chrysalide n'était pas en mesure de complètement guérir les blessures. Seth réapparut, à deux mètres de son adversaire. Sa victoire était proche. Quant une lame le transperça. Et l'Advent réapparut, entouré d'une aura pourpre. Était-ce le Moon Slayer ? Non, cela ne correspondait pas au style. C'était une vitesse presque naturelle, causée par la chrysalide, qui commençait à se faire connaître dans le corps artificiel.

              Les deux maîtres de la vitesse continuèrent le combat avec une intensité plus renforcée que jamais. Rien n'était perceptible au niveau des yeux, et les fracas étaient tels que le mur du son semblait se craqueler. Et Seth croula sous la fatigue. Il avait dépassé les limites de son corps. L'Advent souriait, sa mission allait s'accomplir. Seth était à genoux devant lui. Le Tsukuyomi, réputé pour une quasi-invincibilité, s'était trop épuisé au cours des dernières semaines. Son bras amupté fut finalement un désavantage de taille, et le fait d'avoir entraîné Nine était autant impliqué. L'Advent se préparait pour son exécution, tandis que quelque chose qui semblait être une parente de la Mort vint le faucher.

              Reiko regarda à côté d'elle, et Lilith avait disparu. Elle était désormais derrière la création artificielle, la fauchant comme le ferait la Mort elle-même. Elle prit l'Advent par le col et l'entraîna en arrière. Ni Seth, ni Reiko ne réalisa ce qui se passait. La faux de Lilith rencontra le prototype et l'envoya en l'air, si bien qu'il ne put pas suivre le rythme de ses mouvements, car jamais un combat l'impliquant n'avait été recensé et son style de combat non plus. Puis, Lilith lança sa faux, tournoyante, qui vient hacher menu sa pauvre victime, qui était en train de bénéficier de sa chrysalide. Lilith avait eu le temps de déceler la faiblesse de l'Advent, qui était le temps de régénération comme ses limites. D'autant que la chrysalide allait entamer son processus de mutation. L'Advent fut vaincu.

              Seth regarda les yeux de Lilith, et ceux-ci furent complètement vides de toute émotion. Il regarda également son arme. Ce n'était pas une faux ordinaire. Il semblerait qu'elle ait des capacités similaires à la Kusanagi, soit le changement de forme, qu'elle semblait déjà maîtriser. Elle abaissa son arme et Reiko posa sa main sur son épaule. Aussitôt, elle se reprit.

     

    "Excusez-moi...

    - Lilith...Comment as-tu réussi ?

    - Je n'en sais rien. J'ai trouvé ce mec extrêmement lent tout à coup, et j'ai profité du fait que la chrysalide soit en pleine action pour frapper.

    - Tu...Tu nous as caché tes capacités ?

    - J'ignorais...Que j'étais capable d'une telle chose. Il arrivait de temps à autre que je ne me sentais plus...Et je réalisais à chaque fois qu'au moins un mort survenait...Mais c'est la première fois que j'avais un véritable contrôle.

    - C'est plutôt bon à savoir. Merci de m'avoir sauvé.

    - Sauf que dans ton état, tu ne peux même pas bouger le petit doigt, fit remarquer Reiko. Je peux toujours t'inclure cette chrysalide...Du moins, un extrait.

    - Très bonne idée, répondit Seth. Les critères de recherche qu'il avait cités ne comprenaient pas le port de chrysalide daodane. De plus, je vais pouvoir être entièrement rétabli.

    - Oui.

    - Urghh...fit une faible voix.

    - Il est encore vivant...

    - Mais plus pour longtemps...Ha ha...Seth...

    - Qu'est-ce qu'il veut...

    - Ton fils va aussi combattre l'un d'entre nous...Mais tiens-toi prêt...Ce n'est que le début...

    - Rain ?

    - Hé hé...fit-il dans un ultime effort avant sa mort."

     

              La nuit qui suivait était parsemée de cris, ceux de Seth qui subissait l'opération qui consistait à le rétablir à l'aide de la chrysalide. Le lendemain, il était prêt à penser que ces douleurs étaient anodines. Son bras avait repoussé, mais il restait attentif à son corps, car bien que la génératrice de soins incorporée soit dans son organisme, ce n'était qu'un extrait et seul Dieu en connaissait les conséquences. Mais maintenant de nouvelles inquiétudes prenaient place dans leurs esprits : où se trouvait son fils ? Seth savait désormais qu'il était en vie. Et qu'en était-il de Nine ?

     

    La semaine prochaine dans The Past :

     

    Advent : Tsukuyomi Rain...Ton chemin va s'arrêter ici !

    Rain : Mais...Qui êtes-vous ?

    Advent : Je ne suis pas là pour répondre à tes questions. Bats-toi !

     

    La semaine prochaine : Le second assaut des Advents ! Les dés du destin sont jetés : Rain VS Advent !


    votre commentaire
  • Nine était en quelque sorte impatient de pouvoir suivre le fameux entraînement de Seth. Il allait enfin être capable de tenir sans ce dernier, en bien des situations. Nine rejoignit Seth en compagnie de Lilith. Les deux garçons se firent face.

     

    "Bien. En premier lieu, combattons-nous."

     

              Seth dégaina son katana, une Lame de la Lune, la Moonlight, comme l'avait nommée Morgarath. La Lame immaterielle. Nine, lui, sortit de son fourreau l'immense Kusanagi, du moins dans sa forme actuelle. Les deux hommes étaient prêt au combat, et pour quel combat ! Reiko et Lilith s'etaient éloignées, et Reiko s'occupait de rassurer Lilith, qui avait un peu peur pour Nine. Reiko plaisanta en disant que Lilith était vraiment amoureuse.

              Puis, Nine chargea. Son épée lui paraissait toujours aussi légère, et tira de cette caractéristique un petit avantage. Il était sûr de son attaque, et pourtant, il ne suffit à Seth que d'effectuer un simple mouvement de dégagement pour...Dégager l'épée de son opposant. Nine se reprit facilement et s'entama alors un combat rapproché. Nine avait un peu de mal à suivre, non pas par faiblesse d'esprit, mais bien à cause de son épée. Sa taille et le fait qu'elle soit facile à manier n'était pas qu'un avantage. En combat rapproché, si son utilisateur ne sait pas maintenir son adversaire à l'écart, il perd considérablement du terrain, et qu'importe la souplesse, son champ d'action est des plus réduits. Par conséquent, Nine recula d'un pas et plaça son épée de sorte à repousser Seth.

              Celui-ci ne se fit pas prier. Nine avait gagné un peu plus de terrain. Mais pour combien de temps ? Seth était bien plus rapide que lui. Et il n'avait pas utilisé sa mythique technique. Nine craignait un peu son prochain assaut. Avant que Seth ne puisse exécuter celui-ci, Nine repassa à l'attaque sans attendre et prit de l'élan pour lancer une attaque. Mais encore une fois, le combat rapproché était un point à éviter, ironique pour un bretteur. Seth disposait d'un arme bien plus mince et maniable que son épée, et le fait que son opposant ait pris une telle posture était une des plus belles opportunités. Il tailla alors Nine d'un violent coup de sabre horizontal.

     

    "C'est tout ? Quand même...Oh, je sais quel est ton souci. Tu te focalises sur des attaques trop lentes, dans l'espoir de m'atteindre. Ton épée est certes légère à tes yeux, mais ce n'est pas un si grand avantage. Il reste tout de même un certain poids dans ton arme, et c'est là ta grande faille. Tu laisses de trop bonnes ouvertures à ton adversaire, et, en combat rapproché, ton champ d'action est inexorablement réduit. En somme, toi, qui es bretteur, doit légèrement me tenir à distance. Il est vrai que contre un adversaire classique, si tu portais un tel coup, il ne pourrait pas le parer. Il faut donc changer de stratégie. Et ça...Il faudra attendre une évolution de ta Kusanagi. Ou une autre solution, apprendre certaines techniques, que je vais t'enseigner. Tu as déjà entendu parler du Moon Slayer, Nine ?

    - Aucunement.

    - Je vais t'en faire une démonstration."

     

              La phrase de Seth avait à peine eu le temps de s'achever que celui-ci était déjà dans le dos de Nine, la Moonlight sous le menton de ce dernier, prêt à lui couper la tête.

     

    "Mais...Que ?

    - C'est le pouvoir du Moon Slayer. Bien sûr, c'est un niveau de maîtrise des plus développés, rares sont ceux qui savent l'exploiter à pleine puissance. A ton niveau, je peux t'apprendre des techniques exploitant cet aspect, mais pas la technique à proprement parler. En somme, tu l'auras acquise de manière partielle. Regarde bien, acheva-t-il en se replaçant à sa position d'origine."

     

              Seth ferma les yeux une seconde, puis donna un coup de sabre vertical, qui n'avait autre but que de "frapper" le sol. Puis, soudainement, le sol se fendit en ligne droite, en direction de Nine. Mais il ne se fendit pas comme l'aurait fait un certain samouraï aux yeux rouges tiré d'un manga assez populaire. Il semblerait que le temps et l'espace soient auteurs de cette distorsion des plus dangereuses, qui s'arrêta net devant Nine. Celui-ci crut bien y passer.

     

    "Voici la première technique, nommée Divide. Elle consiste à faire un concentré du Moon Slayer sur un point précis, puis, tu frappes ton épée contre le sol. En ce qui me concerne, le mouvement a crée une lame plus tranchante que le plus aiguisé des rasoirs et en frappant le sol, elle a commencé sa course en ta direction. Je l'ai effacée de mon imagination pour que la course s'arrête.

    - Mais...Comment créer ce point de ruputre entre l'espace et le temps, et comment le maîtriser ? Si jamais ce point devient hors de contrôle, que se passe t-il ?

    - Ce point s'effacera, ne t'en fais pas. Pour ma part, cette technique est à la fois la plus facile et la plus épuisante à exécuter.

    - Parce que tu dois maintenir la forme de ta lame immaterielle et imaginer ce même point simultanément, c'est ça ?

    - Tu apprends vite. J'ai dû utiliser cette technique pour te sortir de l'invasion de la semaine dernière. Mais le fait que ta lame soit trop grosse t'empêcherait d'utiliser cette technique correctement.

    - Alors, comment faire ?

    - Tu n'as qu'à créer ce point à la pointe et la planter dans le sol, tu devras imaginer le reste. Le fait que tu n'aies pas fait le mouvement rend la chose plus compliquée. Mais pas insurmontable."

     

              Le combat continua alors, et Seth, comme si ne rien était, expliqua comment créer un point de rupture. Il passa une heure avant que Nine réussisse à créer ce point. Les explications étaient telles que seuls les deux combattants pouvaient suivre. Mais avant que Nine ne put exécuter un semblant de la technique Divide, il se passa deux, voire trois heures. Entre temps, Seth lui apprit comment se débrouiller avec ce qu'on a à sa disposition, comment analyser une situation et bien d'autres choses. Restait les techniques de combat ainsi que le Moon Slayer.

              Le tout dura quelques heures, jusqu'en début d'après-midi. Nine était pas mal amoché tandis que Seth, même infirme, n'avait que deux entailles, pour chaque bonne surprise. Il félicita Nine des progrès qu'il avait fait, bien que ce dernier ne les reconnaissait guère. Seth lui confirma qu'avec le temps, le tout viendra et il ne manquerait pas moins de deux semaines d'entraînement sans relâche, sans concession, pour que les deux compères se battent à des forces presque égales. Mais ils devaient penser à se bouger un peu de là.

              Ainsi, dans un village non loin de là, les quatre amis trouvèrent un refuge grâce à la bonté d'un des villageois, qu'il a fallu légèrement calmer vu que Lilith ne laissait pas de bonnes augures derrière elle. Nine dut encore menacer quelques-uns d'entre eux pour la laisser en paix. Toutefois, ils prévirent les nouveaux arrivants d'un petit festival le soir-même. Aucun d'entre eux n'osa refuser.

     

              Le soir-même, chacun se préparait de son côté. Seth se débrouillait pour enfiler quelques vêtements présentables et qui lui allaient bien - selon Reiko - , cette dernière s'arrangeait un peu et enfila sa tenue de soirée. Nine, lui, ne changea pas grand chose dans sa tenue, si ce n'est les vêtements à proprement parler car se trimballer de la transpiration, ce n'est pas forcément très bien vu. Lilith, elle, fit la même chose que Nine, à savoir enfiler des vêtements certes identiques, mais neufs.

              Chacun sortait et le maire fêtait l'arrivée des compagnons, qui avaient promis d'établir une paix définitive. La soirée était charmante et dura toute la nuit. Reiko accompagna Seth qui tenait à visiter tel ou tel endroit, arguant que la nuit rendait certaines choses plus belles, laissant Nine et Lilith sur la touche, encore une fois.

     

    "Euh, tu veux aller où ? bredouilla Nine.

    - Toi non plus, tu n'as pas d'idées ? On peut toujours marcher, ça fait du bien. Sinon...Tu penses que Seth et Reiko...

    - Je ne pense pas. Seth doit être encore sous le choc en ce qui concerne sa femme et son fils, et il ne sait pas si elle est morte, alors il préfère ne rien faire, car ce serait la tromper.

    - Sans doute. D'ailleurs c'est moi où ils font en sorte que l'on se retrouve tous les deux ?

    - Ca te dérange peut-être que je sois là ? répliqua Nine, qui pourrait avoir pris ça au pied de la lettre.

    - Tu rigoles ? Rien n'aurait pu me faire plus plaisir.

    - Oh...Il y a un feu d'artifice qui se prépare ! Tu veux qu'on y aille ?

    - Et comment..."

     

              Ainsi, Nine et Lilith se dirigèrent vers le lieu du feu d'artifice, sans se douter que Seth et Reiko les espionnaient. Ils s'amusaient grandement de cette situation. Ces derniers étaient assis l'un à côté de l'autre, tout comme les deux pseudo-tourtereaux.

              En ce qui les concerne, Lilith était émerveillée par ce spectacle. Celle-ci profita d'un moment d'inattention de Nine pour joindre sa main gauche avec la main droite de Nine. Celui-ci regardait encore le feu d'artifice et ne semblait pas avoir remarqué que Lilith lui avait attrapé la main.

     

    "Oho...fit Seth, de loin. Reiko, prépare le pop-corn et les mouchoirs, ça risque d'être intéressant.

    - Tais-toi donc, abruti...Et écoutons.

     

    --------------------------

     

    - Nine...?

    - Oui, Lilith ? fit celui-ci en tournant enfin son regard vers ses yeux bleus.

    - Je...Je voudrais te dire quelque chose.

    - Permets-moi de parler en premi...?

    - Non, s'il te plaît, coupa Lilith en posant son index sur les lèvres de Nine, lui suggérant de la laisser parler. Je ne pensais pas rencontrer quelqu'un comme toi. Et quand je t'ai rencontré, quand tu m'as tendu la main...Je...J'avais l'impression d'être seule dans une dimension avec toi...Et au fur et à mesure, j'ai appris à te connaître...

    - J'ai ressenti la même chose. Mais dès le moment où je t'ai vue, j'étais foudroyé par ta beauté unique.

    - Je...

    - Non, franchement. J'étais frappé par ta vision. Jamais je n'aurais rêvé mieux. Quand tu as attrapé ma main, j'étais évanoui par ce qui se passait. J'étais bercé par la poésie que tu m'inspirais. Et puis, comme toi pour moi, j'ai pu te connaître...Tu...

    - Tais-toi donc...Je t'aime, Nine, mon coeur."

     

              Et Lilith l'embrassa. Le sang de Nine ne fit qu'un tour. Leurs deux mains étaient désormais jointes et le feu d'artifice continuait sa déflagration d'étoiles multicolores. Voyant tout ceci, Seth et Reiko se croyaient dans un cinéma, regardant un film romantique. Ils ne pouvaient s'empêcher de verser une larme de bonheur pour eux. Pendant ce temps, les deux amants étaient désormais dans une dimension où personne ne pouvait les déranger. Ils étaient dans une bulle où l'amour était maître. Lilith comme Nine ne pouvaient bientôt plus se sentir tant leurs coeurs brûlaient de passion. S'ils pouvaient détruire la Terre entière pour leur seul compte, ils l'auraient déjà fait. Ils s'aimaient, plus que tout. Chacun était bercé par chaque seconde du moment, qui était pour les deux amoureux une véritable éternité, donc aucun d'eux ne voulait en voir l'issue. Enfin, leurs lèvres se séparèrent et Nine comme Lilith se plongeaient dans le regard de l'autre, y décelant le désir pour l'autre, décelant le désir d'un autre tour de ce manège merveilleux. Leurs mains étaient toujours jointes et Lilith s'en détacha pour venir caresser le visage de son bien-aimé, avant de l'embrasser une ultime fois et de s'endormir sur le torse de Nine, où elle trouva un excellent refuge.

     

              Et Nine se réveilla. Il était dans sa chambre. Il lui semblait être seul. Nine aurait tout simplement rêvé ? En effet, c'était trop beau pour lui. Mais désormais il était parfaitement conscient de ses propres sentiments. Cela ne lui plaisait pas trop mais il songea à attendre un peu avant d'annoncer à Lilith ses sentiments. Pendant un quart d'heure, Nine était songeur, il repensait à ce rêve. Il n'avait jamais voulu quitter ce rêve, et il savait que maintenant qu'il s'était réveillé, il ne pourrait jamais refaire le même, et en un sens, cela le déprimait. Toutefois, si cette scène devait avoir un impact réel, il saurait quoi lui dire. Mais diable, où étaient-ils tous passés ? Il sortit de la maison, habillé bien sûr, et les chercha du regard.

              De toute évidence ils devaient avoir trouvé un petit coin sympathique. Nine chercha alors Seth, Reiko et Lilith à travers tout le village. Il n'avait aucune idée du lieu où ils pouvaient être. Les lumières multicolores donnaient un air agréable à cette soirée, et renforçaient les bonnes sensations que l'on pouvait ressentir en ces lieux. Il chercha près du lac et vit le fameux spectacle commencer. Les artifices crées étaient splendides et il n'aurait rien souhaité d'autre que d'être avec Lilith pour savourer un tel moment.

              Or, il ne trouva personne que de simples villageois. Il savait qu'aucun de ses compagnons n'auraient osé l'abandonner, et de toute façon leurs affaires étaient restés dans l'appartement. Nine abandonna ses recherches. Il partit alors se rendormir, sachant qu'il ne les trouverait pas de la soirée. Depuis bien longtemps, Nine ne s'était jamais senti abandonné. Ce fut le cas. Il se sentait seul, pas plus que jamais, mais suffisamment pour que ça l'affecte. Ses amis n'avaient daigné le réveiller pour qu'il les accompagne. Mais Nine savait que ruminer tout ceci n'avancerait en rien les choses, il ne s'en préoccupa plus une fois rentré. Puis, il s'allongea dans son lit, avec une sensation bizarre, et trouva le repos.

     

    Prochainement, dans The Past :

     

    Nine : Ca faisait si longtemps que je ne m'avais pas vu dans un reflet...

    Seth : Salut Seth, bien dormi ?

    Nine : Pourquoi ? Pourquoi m'avez-vous laissé à l'écart !

    Lilith : Nine...Arrête...

     

    La semaine prochaine, dans The Past : Une décision inattendue. Les larmes de Lilith !


    votre commentaire
  • Nine marchait dans les ruines de Millenium, qui demeuraient alors dans ses souvenirs. Plus il y repensait, plus il était persuadé qu'il ne faisait que voyager dans ses souvenirs. Dans un sens, il n'avait pas tort, car le futur qui était son présent était désormais en continuel mouvement. Le fait de voir ces robots absents était quelque peu rassurant à ses yeux. Nine continuait donc à marcher parmi les cadavres et leurs odeurs qui se manifestaient en permanence. L'océan qu'il avait tant admiré avait fini par entièrement se déssecher. Il calquait sans cesse son ancienne vision des choses par celle qu'il avait connue pendant au moins deux mois.

              Il reconnaissait la demeure où laquelle il s'était caché des sentinelles de métal, où sa vie avait commencé et là où elle s'était en quelque sorte terminée, celle de ses années de calvaire. Il se souvenait avec quelle férocité il tenait tête aux forces qui régissaient ce monde, dans la clandestinité la plus totale. Il y entra, sachant que c'était bien là où il devait chercher une réponse à une de ses questions...Dont il ignorait tout, réponse comme question. Il saurait en temps voulu ce qu'il avait voulu trouver. Le cadavre de sa chienne gisait toujours, mais il s'était étonné que son odeur ne soit pas plus fétide qu'avant. Après y avoir réfléchi, il en conclut que c'était normal.   Nine ouvrit un vieux tiroir rouillé et avait désormais conscience de ce qu'il cherchait : le nom de celui qu'il combattait dans l'ombre. Il cherchait, il cherchait parmi les innombrables affiches qui faisaient déborder son tiroir de vieux métal, un avis, ou même un décret que ce seigneur avait fait déclarer. Il cherchait son nom de l'oeil et passait donc en vitesse les affiches. Et puis, aucune ne l'avait aidé. Il se souvint à quel point il haïssait cette personne, et exécrait tout ce qui le mettait en valeur, à part, pourquoi pas, une vieille télévision. Il en trouva une - par miracle - à côté de lui, qui avait décidement toujours autant de mal à fonctionner. Il y administra un violent coup de pied, ce qui fut amplement satisfaisant pour entendre les mots suivants "Seigneur" ; et "Morgarath". Ca y est ! Il connaissait son opposant.

              Presque automatiquement, le pendentif de la mère de Rain s'illumina, et Nine recommença son voyage dans le temps. Il revint et rien n'avait changé, comme si le temps s'était immobilisé. Du moins, c'est ce qu'il pensait, car de toute évidence, la tente de Seth s'était éteinte. Reiko et lui s'était alors endormi. Lilith, quant à elle, sortit de la tente, et rejoint Nine. Elle n'y avait vu que du feu, pour elle, Nine profitait de la brise nocturne.

     

    "...Nine ? Tu ne dors pas ?

    - Oh, euh, si. Je profitais du petit vent agréable qui soufflait. Tu ne le sens pas ?

    - En effet...C'est bon...

    - Maintenant que j'y pense, tu ne nous as jamais vraiment parlé de toi...

    - Tu sais Nine, je n'ai rien de vraiment passionnant à raconter. J'ai été orpheline depuis que j'ai dix ans et depuis, je vagabonde de village en village, de ville en cité...A chaque fois, on m'a chassé car visiblement, j'avais quelque chose de différent.

    - Je ne vois pas en quoi...Tu es magnifique et tu sembles vraiment gentille et polie...J'ai du mal à imaginer ce qui poussait les autres à agir ainsi...

    - Tu...Tu le penses ?

    - Oui, bien sûr, fit Nine en rougissant légèrement.

    - Certainement la malchance...Et toi, tu ne me racontes rien ?

    - Disons que mon histoire est particulière...Tu es prête à l'entendre ? Je te préviens d'avance.

    - Je suis prête, raconte-moi tout, fit-elle en semblant happée par la conversation.

    - Très bien. A la base, je viens du futur.

    - Du...Du futur ?

    - Très exactement. Je dirais un peu moins de vingt ans après de ce qui s'est passé il y a quelques jours.

    - A quoi ressemble le monde, alors ?

    - Rien de ce que tu sembles croire. Le monde était dévasté par un chaos total, la puanteur, l'insalubrité et la désolation étaient maîtres de tout. C'est ainsi que j'ai vécu. Je devais me battre pour survivre chaque jour. En outre, j'avais les androïdes qui étaient à mes trousses chaque jour. Par conséquent, je vivais au bord du gouffre de la mort.

    - Je...C'est difficile à avaler.

    - Juste avant que tu ne me rejoignes, ce pendentif m'a emmené dans mes souvenirs, et je dois en faire part à Seth demain. En outre, j'ai appris le nom de notre ennemi.

    - Comment s'appelle-t-il ?

    - Le Seigneur Morgarath.

    - Oh...

    - Par conséquent, je n'ai jamais connu d'éducation. Je ne savais pas ce qui était à dire et ce qui ne l'était pas. Je me souviens juste avoir été hébergé pendant un an, peu après ma naissance, par un grand homme. Il était lui aussi recherché et a fini exécuté...C'est lui qui m'a donné mon nom...Nine Night. Parce qu'il m'avait recueilli le jour où il avait aperçu neuf étoiles filantes.

    - Je...Je suis désolée.

    - Ce n'est rien. Alors, on dirait qu'on va devoir "dormir ensemble"...

    - Oui. C'est un peu précipité, j'ai l'impression...

    - Pourquoi dis-tu ça ?

    - Hé bien dans le cas présent on dirait plus que l'on s'apparenterait à un couple, du moins juste pour cette nuit, fit-elle en rougissant très légèrement.

    - Ah, je vois. Je comprends mieux.

    - Nine...Compte sur moi pour t'encourager, fit-elle de sa douce voix, en posant sa main gantée sur celle de Nine.

    - Merci...Sinon, la main, c'est pour quoi ? fit-il avec à la fois un air d'ignorance et de plaisanterie.

    - Va savoir. Sinon...Merci de m'avoir secourue.

    - Ce n'est rien."

     

              Nine, au fond, semblait vraiment gêné de la situation, mais il ne savait pas comment l'exprimer plus clairement. Ce moment avait beau être gênant, son coeur battait, et il se sentait bien. Le contact de la main de Lilith avec la sienne lui réchauffait le coeur, sans savoir pourquoi, et en toute inconscience, il enlaça sa main avec la sienne. Lilith, de son côté, ressentait peut-être la même chose que lui. En tout cas, elle savait un minimum de choses. Elle savait ce qu'était l'amour, mais jamais elle ne l'avait ressenti. Par conséquent, elle n'était pas en mesure d'analyser ses pensées pour les résumer en un mot. Mais, à l'instar du garçon au lourd passé, elle se sentait apaisée, si toutefois elle seule savait la véritable signification de deux mains qui s'enlacent. Elle laissa la situation telle qu'elle et les deux s'endormirent, à la belle étoile.

              Quand les deux se réveillèrent, la première chose qu'ils virent était la tête de Seth et de Reiko qui pendaient au dessus d'eux.

     

    "Alors, Nine ? On profite de l'occasion ?

    - De...De quoi ? Euh, Reiko ? Seth ? balbutia le jeune homme, pris au dépourvu dès le réveil.

    - Ne fais pas l'innocent...Tu lui tiens la main...

    - Nine est amoureux ! Nine est amoureux ! chantonnait Reiko.

    - Hein ?! Moi ? Lilith, dis quelque chose...

    - Il n'a rien fait, j'ai posé ma main sur la sienne en lui faisant savoir que je l'encourageais, et on s'est endormis ainsi...

    - C'est vrai, Nine ?

    - Oui, fit-il en se grattant le derrière de sa tête.

    - C'est bon, je te crois. Par contre pour ta trace de baiser sur ta joue, tu m'expliqueras une autre fois je suppose...

    - Hein ?! fit Nine en criant presque.

    - Oups...fit discrètement Lilith. C'était sans doute pour lui dire bonne nuit, il dormait déjà."

     

              Lilith, Reiko et Seth riaient à n'en plus pouvoir, tandis que Nine était rouge comme une tomate, si rouge qu'il virait presque à un blanc plus pâle que le teint de Lilith, tout en bredouillant des mots inaudibles. Nine était décidément quelqu'un de très sensible. Puis, Seth l'emmena dans un coin et lui expliqua la chose.

     

    "Apparemment tu ne connais pas encore les réactions "amoureuses"...

    - Les quoi ?

    - T'es sourd ou 'faut que je répète ? T'es en train de devenir une victime de l'amour, expliqua Seth en souriant.

    - L'amour...C'est...

    - Oui, oui.

    - Oh punaise...

    - Etonnant hein, quand c'est la première fois ? En tout cas, si tu veux mon avis, tu n'es pas indifférent à Lilith.

    - Que...Quoi ? fit Nine en stressant d'un coup.

    - Hé, calme-toi...Tu sais, l'amour est vraiment une chose agréable à ressentir. Tu le sauras en temps voulu. Je vais m'expliquer : c'est un sentiment qui ne s'éprouve qu'à deux. Une fille et un homme. Ou une fille et une fille, ou un homme et un homme. Mais ça c'est autre chose. Le fait de tenir la main à quelqu'un n'est généralement pas par simple marque d'amitié. Qu'as-tu ressenti au contact de sa main ?

    - Heu...Mon coeur s'est accéléré et je me sentais un peu rouge. Je me sentais un peu bizarre, aussi.

    - Ouais, j'vois...T'es amoureux, je pense. A voir comment t'as réagi tout à l'heure.

    - Je suis pas doué hein...

    - J'avoue que niveau délicatesse, c'est zéro. Mais écoute- moi bien. Ne laisse pas tes sentiments prendre le dessus tout de suite, en amour comme pour autre chose. Vous ne vous connaissez que depuis une semaine. Soit elle t'aime et là t'as pas vraiment de raison de refuser, soit c'est pas le cas et t'attends un peu. Si tu préfères attendre, c'est aussi une solution. En tout cas il faut que le cristal qu'est votre amour soit très solide. Ce cristal, métaphoriquement, c'est la force de vos sentiments. Que penses-tu d'elle, en quelques mots ?

    - Je la trouve d'une gentillesse incomparable, et d'une beauté comme je n'en ai jamais vu dans toute une vie. En même temps avec la mienne, de vie, c'est normal. Mais Reiko, que je trouvais déjà ravissante, l'est moins que Lilith.

    - Ouais ok, t'es amoureux. Ensuite, que s'est-il passé cette nuit ?

    - Bah, elle m'a rejoint peu après que j'aie quitté la tente, pour respirer un peu...En fait, non, j'ai fait un tour dans le pays de mes souvenirs, mais je t'expliquerai tout de suite après. En somme, nous avons discuté de nos passés respectifs. Puis elle m'a remercié de tout son coeur de l'avoir sauvée quand je l'ai rencontrée.

    - Eh ben...Bon, on reprendra ça plus tard. Parle-moi de tes souvenirs.

    - En fait, je suis allé dans "mon présent" par le même moyen que quand je suis venu ici pour la première fois. Le monde était identique et j'en ai profité pour tirer une ou deux choses au clair. Je suis passé dans ta demeure.

    - Et ?

    - Soit ta femme est encore vivante mais introuvable, soit elle est morte en accouchant de ton fils. Dans tous les cas, ton fils existe. Tsukuyomi Rain.

    - Sans blague ? C'est...Je suis content...

    - Et j'ai remarqué que ce petit objet qui m'a transporté ici appartenait à sa mère. Je l'ai obtenu par une chienne qui fut morte peu avant que je ne vienne ici. C'était un pendentif.

    - Hé mais...C'est moi qui lui ai offert...

    - Je continue. J'ai aussi trouvé ceci. J'ai refusé de l'ouvrir, pensant qu'il était légitime qu'il te revienne. Ca semble être un carnet destiné à ton fils. Sans doute, ta femme avait prévu sa mort. Je te le remets.

    - ...Je vois. Merci. Et...La seconde chose ?

    - Notre ennemi s'appelle Morgarath.

    - Quoi ?! Morgarath ?

    - Tu le connais ?

    - C'était un Tsukuyomi...Quand j'ai dû décimer mon clan de mes propres mains, c'était lui qui était à leur tête. Toutefois, il était censé s'appeler Northern. C'était en tout cas son vrai nom. Il a pris celui-ci pour montrer sa souveraineté.

    - Punaise...

    - Bon, en ce qui concerne ton entraînement...Il démarre d'ici une heure. Je te rejoins plus tard.

    - Très bien."

     

              Sans le savoir, Seth avait entre les mains l'héritage écrit de sa propre femme. Mais comment pouvait-elle prévoir sa mort ? Et pourquoi cet ouvrage ? Ses réponses se trouveraient dans le livre. Il était presque hésitant à l'ouvrir. En prélude, il était marqué que ce livre recenserait la vie des parents de Rain et sa destinée. Pour comprendre cette histoire, lire ce livre lui suffirait. En une heure, Seth avait lu tout l'ouvrage, par on ne sait quel miracle. Il comprit également son propre destin. Il devait tout enseigner à Nine. Et plus encore, il devrait sans doute lui accorder une nouvelle tâche. Il s'en voulait de lui poser un nouveau fardeau, mais sans doute n'aurait-il pas le temps de quêter lui-même. Mais rien ne recensait le fait que la mère soit morte. Seth, se rappelant de ce détail, avait une lueur d'espoir, qui s'animait en même temps qu'une légère inquiétude : si elle était vivante, où serait-elle ?

              De leur côté, Lilith et Reiko passaient tout ce temps à la discussion. Il fut un temps où elles avaient abordé le cas de Nine. Les deux femmes étaient conscientes de son passé et du fardeau que tout ceci représentait. Reiko ne l'osa pas tout de suite, mais au final elle ne put s'empêcher de questionner Lilith sur ses sentiments. Alors que cette conversation battait son plein, Nine retourna les voir, ne pensant pas les déranger. Reiko et Lilith n'avaient pas tout de suite remarqué sa présence, et elles sursautèrent l'une comme l'autre en remarquant sa présence. Nine s'excusa, puis se retira. Lilith, qui regardait à nouveau Reiko dans les yeux, vit celle-ci lui adresser dans son regard "Tu devrais peut-être lui parler". Celle-ci, d'abord hésitante, s'exécuta. Nine était assis près d'un lac, d'un bleu clair si unique qu'il s'y perdit. Jamais il n'avait vu un bleu aussi beau de toute sa vie, et il se disait que ce bleu ressemblait très fortement à celui des yeux de Lilith, qui arrivait.

     

    "Nine ? Tu t'isoles ?

    - Oh, pas vraiment. Je réfléchissais un peu. D'ici une petite heure, mon entraînement débutera.

    - Quel entraînement ?

    - Seth va m'entraîner, pour que je puisse vaincre Morgarath. Mais je ne pense pas que le tout soit facile...Morgarath est, comme Seth, un Tsukuyomi, mais déchu.

    - Tu vas en baver, n'est-ce pas ?

    - Si c'est pour reconstruire mon présent futur, alors je fermerai les yeux. Le monde doit vivre en harmonie. Rien ni personne ne doit connaître ce que j'ai vécu.

    - Tu en es vraiment sûr ?

    - Qui le ferait à ma place ?

    - Peut-être ce Tsukuyomi Rain ?

    - Il est porté disparu, on ne sait même pas s'il est vivant. Et puis c'est à moi seul de remplir ce rôle, quitte à y laisser la vie.

    - Pas question que tu te sacrifies, Nine...

    - Je ne laisserai personne s'interposer. Si je dois me sacrifier, je le ferai en toute dignité.

    - Et selon toi, qu'est-ce que sera la réaction des autres ?

    - ...

    - Je vais te le dire : de la tristesse. Tu es quelqu'un de formidable, peut-être la plus formidable personne que j'aie rencontrée.

    - Lilith...

    - Je ne veux pas que tu partes. Comme pour d'autres, et pour les milliards d'autres personnes de cette planète qui en sont encore inconscients, tu es la lueur d'espoir pour le futur !

    - Ecoute Lilith, répondit Nine en lui caressant les cheveux. Je préfère qu'une seule vie s'en aille plutôt que des milliards. Quitte à ce que ce soit la mienne. Si je suis cet espoir, et que je meurs à l'accomplissement de mon travail, alors rien n'aura éte vain, et ton sourire, comme celui du monde entier, perdurera.

    - Oui mais...balbutia-t-elle, presque sur le point d'essuyer une larme.

    - Alors tu comprends que je n'ai pas le choix...Et puis, rien n'est encore décidé, pourquoi mourrais-je de toute façon, si Seth m'entraîne ? continua-t-il en souriant.

    - Nine...

    - Nine ! cria Seth au loin. Dépêche-toi !

    - J'arrive ! Allez, Lilith, tu viens ?

    - Oui."

     

    Le fameux entraînement qu'avait promis Seth va enfin débuter. Nine sera-t-il à la hauteur comme l'espérait son futur maître ? Nul ne le savait et Nine comptait bien surmonter tout ça à l'aide de sa volonté de fer.

     

    La prochaine fois, dans The Past :

     

    Seth : L'entraînement va enfin débuter.

    Nine : Seth ! On y va !

    --------

    Nine : Lilith...Je voudrais te dire quelque chose...

    Lilith : Nine, je t'aime...

     

    La semaine prochaine, dans The Past : Le choc des Lames de la Lune ! Nine VS Seth !


    votre commentaire
  • Nine était sous l'effet de surprise. Pourquoi l'avaient-ils appelé "Tsukuyomi Rain, l'Elu de la Lune" ? Cela n'avait strictement aucun sens. La seule chose dont il était en mesure de faire, c'était bien de sortir Kusanagi de son immense fourreau. Il allait les affronter, s'il voulait s'en sortir vivant. Il ignorait si il était en mesure de s'en sortir, mais pour lui, le seul moyen était d'essayer. Il ne pouvait en rien se permettre de se faire avoir, il était venu pour changer son destin et il comptait bien y parvenir.

              Les robots chargeaient à vive allure, tentant d'avoir leur cible par tous les moyens à l'aide de leurs fins sabres. Nine était préparé. Il empoigna le premier venu, l'empala à l'aide de son sabre et le fit tournoyer autour de lui, telle une massue, avant d'écraser sa lame par terre, afin de retirer le morceau de "chair" restant. Cette fois-ci, la "victime" chargea et attaqua sans retenue. Il était surpris de voir à quel point Kusanagi lui était légère, elle qui était pourtant si imposante. Il hacha les tas de boulons avec une étonnante facilité et Nine n'avait nul besoin de bouclier. La taille de sa lame était telle qu'elle était en mesure d'encaisser un choc sans sourciller. Le jeune homme à la chevelure écarlate enchaîna les coups comme s'il faisait n'importe quoi. Cela dit, au-delà des apparences, ces coups étaient bien placés. Il terminait sa séquence de coups par une étonnante démonstration de force, en créant une onde de choc crée par l'impact final de son épée.

              Trois robots lui chargeaient dessus par la voie des airs, chacun en exécutant le même coup avec une excellente synchronisation. Nine para le premier coup puis trancha l'assaillant. Il esquiva le deuxième coup de justesse, mais profita de la faille pour empoigner sévèrement l'attaquant, et s'en servit comme bouclier humain contre le troisième et dernier coup de sabre, avant d'envoyer voler les deux androïdes alors accrochés ensemble. Certains d'entre eux s'étaient jetés sur son épée, pensant limiter ses mouvements. Nine souriait face à une telle tentative désespérée. Il fit à nouveau tournoyer son épée aux alentours afin de disperser ces gêneurs.

              Toutefois, le spectacle ne dura que cinq bonnes minutes. Par la suite, Nine perdit tout rythme du combat, et se fit entailler une bonne dizaine de fois avant de s'écrouler, épuisé par sa propre arme. Seth avait raison, manier une Lame de la Lune n'était pas suffisant pour remporter un combat. Alors que les robots pensaient avoir vaincu, leur cible évanouie, un grand trou béant de la forme d'une rangée se forma. L'auteur ne fut autre que le Tsukuyomi amputé, Seth. Il avait su regrouper assez d'énergie pour, le temps d'un instant, créer une brèche parmi les innombrables exemplaires de tueurs afin de récupérer son futur disciple, puis de disparaître avec.

              Dans le point le plus haut situé dans le vaisseau, le Maître avait observé la situation. Celui-ci était de taille normale et son apparence était trompeuse sur son âge. Il semblait aussi jeune que Seth ou Nine. Il était entièrement recouvert d'une bure blanche, qui ne laissait paraître qu'un de ses yeux rouges comme le sang et sa bouche. A en juger le peu que l'on pouvait voir de son visage, c'était un homme du genre inexpressif.

     

    "C'était donc sa force...Intéressant. Seulement, il a disparu...Mais je ne connais qu'une personne aux qualités suffisantes pour s'en sortir...Je ne pensais pas qu'il serait encore en vie, ni même capable de bouger après tout ceci.

    - Maître Morgarath...Il nous a échappé.

    - Je sais, sombre idiot !

    - Les traces d'aura demeurent indétectables...Comment allons-nous le retrouver ?

    - Je l'ignore pour le moment, mais ce n'est pas bon signe. De toute évidence, au minimum deux des sept Lames de la Lune sont en leur possession. Kusanagi est entre les mains de ce garçon, et l'autre, Moonlight, semble être entre les mains de Seth. La situation risque d'être compliquée.

    - Que doit-on faire ?

    - Poursuivez les recherches sur un rayon d'un kilomètre. Seth a beau être un des trois Tsukuyomis les plus puissants, il n'en demeure pas moins pas aussi rapide que le son. Par conséquent, ils doivent se trouver dans les parages. Désormais il s'agit de prévoir ses mouvements et de deviner combien de temps il restera caché."

     

              Le dénommé Morgarath était certes instatisfait du résultat de sa mission, mais il n'était certainement pas déstabilisé par cette "défaite". Au contraire, il se pourrait même qu'il ait prévu d'échouer. Que préparait le sombre seigneur ?

              Seth était revenu au chalet en compagnie de Nine, désormais évanoui. Les attendaient Reiko et Lilith. Les deux étaient inquiètes de voir Nine dans un tel état. Si il avait subi un autre coup, qui sait ce qu'il aurait pu lui arriver. Il ne reprit connaissance qu'une heure ou deux après. Entre temps, Lilith se présenta dans la plus grande politesse, chose qu'elle n'avait pas eu le temps de faire puisque la situation était critique puis Seth et Reiko lui proposèrent de rester. Elle accepta, puis, après avoir demandé à ces derniers, elle prit une bonne douche, pendant ce temps, Reiko répara et nettoya ses vêtements, qui étaient un peu abimés à cause des villageois.

              Nine se réveillait. Il avait du mal à ouvrir les yeux et sa tête lui donnait légèrement le tournis. Lilith, qui avait fini de se laver et qui avait enfilé ses vêtements neufs, était à son chevet. Elle semblait on ne peut plus inquiète.

     

    "Hmm...

    - Nine, ça va ?

    - Uh...Lilith ?

    - Oui, c'est moi. Tu nous as fait une peur bleue, ne t'avise pas de recommencer.

    - Je n'allais pas les laisser causer plus de destruction...Et puis bon ils t'auraient eue à un moment ou un autre, alors quitte à en détruire une bonne centaine...

    - Je t'avais prévenu, Nine, fit Seth avec un léger air de mécontentement.

    - Ouais, je sais, mais je devais les arrêter...Et puis...

    - Qu'est-ce qu'il y a ?

    - Ces robots...Ils...Ils ont cru quelque chose en me voyant.

    - Quoi donc ? Raconte bon sang !

    - Ils m'ont appelé...Rain...Tsukuyomi Rain...Mais aussi l'Elu de la Lune...

    - Tsukuyomi ? répéta Seth sous la surprise. Mais comment se peut-il que ce soit le cas ? Ils ont dû faire erreur...

    - ...Rain ? répéta Lilith.

    - Tu as bien entendu...Pourquoi ?

    - Je...Je ne sais pas...Passons.

    - En tout cas, nous sommes en danger, continua Seth. Maintenant, j'ai la confirmation qu'ils en ont après Nine. Mais je suis redevenu une de leurs cibles, car maintenant celui qui est à l'origine de tout ceci est maintenant au courant que je suis encore en vie. Tu comprends maintenant l'étendue de ton erreur, Nine ? On court deux fois plus de danger parce que t'as voulu jouer les héros. On aurait pu s'enfuir et de toute façon cette ville aurait quand même été détruite ! T'aurais espéré quoi ? Un miracle ?

    - Non mais...Je...

    - De toute façon, le passé est le passé. Te réprimander ne servira pas à grand chose, mais la prochaine fois, ne fais rien d'irréfléchi.

    - Très bien, acquiesca amèrement Nine."

     

              Ils avaient désormais deux fois plus de fardeaux à supporter. Il semblerait que Nine soit une cible très recherchée pour Morgarath, mais étaient-ils au courant de la nature de leur agresseur ? Seth lui-même n'était pas en mesure de deviner l'identité de celui qui l'avait rendu infirme si aisément. Par ailleurs, s'il tenait à vraiment récupérer Nine, pourquoi n'était-il pas venu le chercher lui-même ? L'heure n'était pas à la réflexion et ils devaient rapidement se mouvoir s'ils ne voulaient pas se faire attraper pour de bon. Seth invita Reiko, Nine et Lilith de préparer leurs affaires, si toutefois il y avait des choses à transporter. En une heure, le tour de l'inventaire avait été fait. Aussitôt, ils partirent tous en direction de l'Est, dans l'espoir de semer, pour un mois minimum, les forces du Seigneur inconnu.

              Le crépuscule tombait déjà sur les contrées du pays, mais les quatre amis continuèrent leur chemin sans s'arrêter. Seth comme Nine ne crachaient pas sur le fait qu'aucune des deux filles ne se plaignait. Dans un sens, c'était bon signe. Ils profitaient au passage du magnifique paysage que leur offrait le soleil qui se couchait. Les plaines étaient bien vastes mais ceci renforçait le côté naturel de ce moment qui pourrait rester dans leurs mémoires. Ils avaient bien fait de partir vers l'Est. Ils n'avaient dès lors aucunement rencontré de tas de boulons prêts à les assassiner sans remords.

              C'était au tour de la nuit de s'imposer dans le ciel sans limites. Enfin, le groupe "rebelle" fit halte sur un plateau. Ce plateau semblait être idéal pour se reposer, les quatre allaient par conséquent en profiter. Ils avaient acquis du terrain par rapport aux envahisseurs. Ils campèrent alors sur place, persuadés de l'avance certain qu'ils ont obtenu par une longue marche. Inutile de préciser qu'entre temps s'était écoulé une bonne semaine. Deux tentes étaient établies. L'une était destinée à Reiko et à Seth et l'autre à Lilith et Nine, sur la demande des filles, arguant le fait que leur sécurité était assurée de cette façon. Les deux garçons se regardèrent un instant et souriaient en haussant les épaules. Ils avaient accepté.

     

    "Ah, au fait Nine, demain commence l'entraînement, sois prêt dès l'aube car ça va secouer.

    - Très bien."

     

              Les deux groupes se séparèrent alors, légèrement toutefois. L'isolement n'était bien sûr pas une solution. L'idée que Nine dormirait aux côtés de la jeune fille qu'il avait sauvée quelques jours plus tôt lui donnait une impression bizarre. Dans la nuit, il était impossible de voir jusqu'à quel point il rougissait. Seth, qui avait pressenti sa réaction, se demandait bien si Nine n'était pas plus timide qu'il ne pouvait l'être lui-même. Reiko était plutôt amusée, elle savait que Nine était venu d'un futur chaotique et en aucun cas il ne pourrait avoir connu la société. Il s'était certes adapté rapidement à la vie présente mais il n'avait jamais eu l'occasion de se trouver avec une fille, du moins pas dans ces circonstances. Reiko savait donc qu'il ne tenterait rien d'inhabituel, et puis ce genre de choses ne lui correspondraient pas vraiment, Nine était trop poli et trop timide pour se permettre quoi que ce soit, même adresser la parole à une fille de sa propre initiative relevait du défi.

              Nine était en dehors de la tente, pensif. Il réfléchissait à son futur passé. Il repensait à tous ces moments d'espoir qu'il avait. Il repensait aussi à sa chienne qui lui manquait, elle qui fut sauvagement assassiné. Il sortit de sa veste le mystérieux objet qui l'avait amené ici. Celui-ci restait un véritable mystère et il ignorait toujours comment il avait pu atterrir en ces temps. C'est alors que ce cube s'illuminait, comme par enchantement, et transporta l'esprit de Nine à son lieu d'origine.

              Le jeune homme aux cheveux ensanglantés était de retour dans son propre présent, dans son accoutrement d'origine. Il était curieux de savoir pourquoi il était revenu ici. Il reconnaissait cependant les moindres détails des rues en ruines de Millenium. Nine se devait, puisque l'occasion se présentait, de vérifier une ou deux choses.

              Premièrement, ce qu'il était advenu de la femme de Seth. Personne ne savait si elle était morte naturellement ou non. Il se déplaça tant bien que mal vers l'ancienne demeure du dernier Tsukuyomi en date, qui fut bien entendu Seth. Il força l'entrée et découvrit le cadavre de celle qui fut sans doute celle que l'infirme nommait "Elincia". De toute évidence, il semblait que ce n'était pas la femme de Seth, puisqu'elle ne portait aucune bague.

              Mais il y avait un deuxième cadavre. Comme Elincia, elle était extrêmement bien conservée, allez donc savoir pourquoi. Elle n'avait pas de trace de poignard sur elle...Selon le mari, elle était enceinte...Alors...Elle aurait perdu la vie à l'accouchement ? C'était ce qui paraissait. Mais aucune trace du fils, car il s'agissait bien d'un garçon. Etait-ce le présumé Tsukuyomi Rain ? Il y avait une marque comme quoi un pendentif se trouvait sur le corps de la mère défunte. Cette marque lui était familière. Puis, une nouvelle fois, le fameux cube réagissait. La marque du pendentif était en tout point identique...En y regardant deux fois, il aperçut sur le pendentif une marque avec écrit "H.H."...Que pouvaient bien signifier ces initiales ?

              Le pendentif cessa de scintiller. Il avait élucidé une partie du problème : comment ce pendentif lui était parvenu. Sa défunte chienne devait être passée par là et a avalé le pendentif...Puis, Nine l'avait récupéré à la mort de cette dernière. Maintenant, pourquoi ce pendentif avait-il le pouvoir de réagir avec lui ? Il n'en savait rien mais il pensait sans doute le savoir un jour. En sortant, il tomba sur un journal. Il y était écrit : "Pour Rain." . Il ne savait pas s'il devait lire ou non le contenu. Peut-être était-il plus sage de le montrer à son père, Seth. En y repensant, ce gosse n'avait laissé aucune trace de lui. Pas une. Dieu seul savait le destin qu'avait endossé ce pauvre orphelin.

              Nine en avait assez vu. Il quitta la maison délabrée et avait un dernier point à résoudre. Mais pendant qu'il marchait, il avait un étrange sentiment, celui de la solitude. L'homme aux cheveux de sang se rendit compte de la réalité : pas une seule trace de qui que ce soit. Il était seul. Pas même un androïde, si ce n'était ceux qui furent démantelés. Maintenant il en était persuadé : celui qui était l'auteur de ce monde de désolation était celui qui avait tenté de le tuer plus tôt dans la journée. Il en avait aussi conclu d'autres choses : la première était que c'était toujours le même homme qui avait mis fin aux jours de Seth. Tout collait. Et la seconde l'effrayait, en quelque sorte. Il se souvenait que, de temps à autres, les robots citaient le nom de leur seigneur. Mais il devait se souvenir de quoi il s'agissait, pour avoir une chance d'identifier cet ennemi qui demeurait inconnu.

     

    Prochainement, dans The Past :

     

    Nine : Je suis...De nouveau à Millenium ? ...Qu'est-ce que...Pourquoi ce cube scintille à nouveau...

    Lilith : Nine, tu ne dors pas ?

    Nine : Oh...Si. C'est juste...Que...

     

    La prochaine fois : Retour vers le futur ! L'origine du cube. Les rouages de l'avenir, Morgarath !


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique