• The Past, Chapitre 19

    C'était Nine. Le masque tomba et tout le monde croyait à un coup de tonnerre qui s'était abattu non loin de là. C'était lui, le disciple de Morgarath. Il avait disparu pendant un mois, et le revoilà. Il était là, devant eux, alors que tout le monde s'était résolu à l'oublier.

     

    "Nine ! Pourquoi ?

    - Je suis Tsukuyomi Rain.

    - ...Rain ? fit Seth. Comment ça...

    - Père, ça ne t'évoque vraiment rien...? Je viens du futur...J'avais les prédispositions pour manier une Lame de la Lune...Les androïdes me couraient après...Et tout ceci s'est achevé par une analyse que m'a remise Ashcroft...Je SUIS Tsukuyomi Rain, le dernier de tous !

    - Non...C'est impensable...Mon fils ne se rendrait jamais de la sorte !

    - Alors tu n'as qu'à périr sous ma lame...

    - Tu les as rejoints parce que tu voulais te venger, c'est ça ?

    - La solitude...Tu n'imagines pas ce que c'est...Tu es incapable de ressentir ce que j'ai ressenti. La solitude de vivre pendant presque vingt ans dans les ruines, alors que t'avais le pouvoir de tout arranger ! La solitude d'être délaissé, toi qui avais connu ça, tu devrais savoir ce que ça fait ! Voici ce que je suis à cause de toi...Je ne te pardonnerai jamais...Et mon coeur est décimé par les flammes de la vengeance...Elles ne s'éteindront qu'à ta mort ! Tu es l'unique responsable, toi seul !

    - Tu étais si immature que tu es parti comme ça ! C'est toi qui a choisi cette voie, pas moi.

    - Et selon toi, de QUI je tiens cet aspect ? Je te rappelle que je n'ai jamais vécu en société, je n'ai jamais connu ce que tu as connu ! Ne rejette pas une faute que TU as commise ! Et maintenant tu oses me dire ça ? Tu es indigne d'un père, et même si tu ne savais pas que j'étais ton fils, tu la ressentais, cette impression de paternité, hein ? Tu crois tout prévoir, mais la preuve que non ! Si t'étais un véritable père, même avec moi que tu considérais comme ton disciple, tu m'aurais remis sur le droit chemin !

    - Le passé est le passé.

    - La haine que j'éprouvais pour toi m'a poussé à m'améliorer, mais jamais tu n'aurais pensé que j'aurais vaincu un Advent, hein ? Tu n'avais pas confiance en moi, et au final, tu es tombé à côté. Jamais tu n'aurais pu prévoir que j'aurais rejoint Morgarath de mon PLEIN GRE !

    - Quoi ?

    - Alors...On dit quoi ? Hein ! Tu es pitoyable, regarde-toi !

    - NINE ! hurla Lilith. Comment as-tu pu ? Comment as-tu pu...Devenir ça ?

    - Lilith, tais-toi. Je t'ai suffisamment déçu comme ça non ?

    - Tu ne sais pas à quel point j'ai souffert de ton départ ! J'étais la seule à pleurer !

    - Tu es vraiment...

    - Nulle, oui ! Et alors ? Je t'ai giflé et je le regrette, tu n'imagines pas !

    - Mais qu'est-ce qui me pousse à te croire...Hein ?

    - Elle dit la vérité, Nine ou plutôt Rain, coupa Reiko. On a dû la consoler durant tout le mois passé, jusqu'à hier, où on a décidé de t'oublier, car tu avais disparu !

    - Et maintenant vous osez me reprocher ce que j'ai fait ? Vous vouliez m'oublier et je dois subir vos reproches ?

    - Ca ne serait pas arrivé si tu étais resté ! reprit Lilith.

    - Est-ce que tu imagines...A quel point j'ai souffert du fait que tu pleurais ? Jamais je n'ai voulu causer du chagrin à une fille, mais répondre à un caprice ne faisait pas non plus partie de mes principes. Est-ce que tu imagines à quel point être seul, et être loin de la personne qui t'es la plus chère est douloureux ?

    - Demande à ton père ou à Reiko ! Demande leur le temps que je passais à me morfondre sur ce que j'avais fait !

    - Je n'ai pas de confiance à vous accorder. Maintenant, Lilith, écoute-moi bien, très attentivement.

    - ...

    - Cette nuit...Tu as entendu ma voix, pas vrai ?

    - Alors...C'était toi ?

    - Sans rire. Est-ce que tu sais pourquoi je pensais à toi à ce point ? Si je voulais prendre ma revanche avec une telle ardeur, c'est parce que je te savais avec eux. J'aurais de toute façon tenté de tuer "mon père".

    - ...Pourquoi ? Je t'ai giflé non ? Tu devais m'en vouloir ? La première chose que je comptais faire en te voyant c'était m'excuser...

    - Et la première chose que je voulais faire en te voyant c'était de te dire que je t'aime. Est-ce que ça te suffit ?

    - Que...Quoi ?

    - Je t'aime. Rien d'autre."

     

              Rain, de sa rapidité, se déplaça jusqu'à son père et le maltraita de multiples coups. Sans cesse, il lui ordonnait de combattre, sans quoi il allait mourir. Seth était envahi par la peine et la douleur. Son fils était devant lui, en train de lui administrer une pluie de coups. Rain fit à nouveau une Crisis Ball plus concentrée, qu'il enfonça encore plus violemment, et profitant du souffle, il exécuta à son tour un puissant Divide, qui causa d'innombrables plaies à sa victime. Ashcroft était subjugué par la fureur qui avait envahi son confrère. Rain frappait, de plus en plus fort, si fort qu'il ne pensait plus à se servir de Kusanagi pour en finir. Quand son père était à la limite de l'evanouissement, il profita de la faille qu'avait laissée son fils pour matérialiser sa Moonlight, en plein thorax.

              Seth en avait plus qu'assez. Il s'était promis de combattre son fils et de le tuer si il en était obligé. Le moment était venu. Ses dents devinrent des crocs et ses muscles gonflèrent. Les veines apparaissaient de part et d'autres de son corps. Sa peau s'assombrissait et ses cheveux étaient aussi noirs que l'éclipse. Rain comprit ce qui se passait : son père devenait un Dieu Démoniaque. Pour le tuer. Seth explosa de rage et devint la pire bête enragée que l'on puisse imaginer dans ses cauchemars. Son fils encaissa les coups à une telle vitesse qu'il ne put strictement pas réagir. Son père retira la lame qui s'était coincée dans son fils et s'en servit avec une brutalité sans pareille. Rain, enfin intéressé par le combat et décidant que le moment était venu de jouer cartes sur table, sortit Kusanagi de son fourreau et engagea le combat.

              Seth avait inévitablement le dessus avec sa force incontrôlable et sa vitesse qui le rendait presque imprévisible. Toutefois, Rain parait chaque coup et la situation de tout à l'heure s'était désormais inversée. Seth décocha un coup de poing à la violence rare et enchaîna avec un Divide plus enragé que jamais. Rain ayant repris connaissance, sauta et asséna un coup d'épée vertical. Le Dieu Démoniaque contra le coup sans effort et le dégagea. Puis, il prit sa tête et l'enfonça par trois fois dans le sol, nez face à la terre. Enfin, il exécuta une troisième fois son Divide. Cette fois, Rain le prit de plein fouet. Le Dieu Démon se dégagea et rugit. Puis, il pointa son sabre comme personne n'avait jamais vu le faire et frappa contre le sol. Tous s'attendaient à voir un Divide, il n'en était rien.

              Quelque chose sortit du sol. Ce n'était pas une créature semblable aux formes ultimes des chrysalides daodanes. C'était un véritable démon squelettique.

     

    "Moon Slayer...Crisis Fate !"

     

              A peine Rain s'était-il relevé que la nouvelle créature avait presque atteint sa cible. Rain esquiva de justesse. Mais il ne s'était pas attendu à la suite. On aurait dit que la créature semi-squelettique s'infiltrait en son invocateur afin de lui donner une puissance de frappe insurmontable. Seth utilisa le Moon Slayer afin de se rapprocher de Rain et lui donna un ultime coup de poing, censé en finir avec lui. Un grand bruit se fit entendre. La main de Seth avait rencontré celle de Rain, qui contenait le coup.

     

    "Impossible...

    - Moon Slayer... Defender Mind !

    - Comment...Tu as crée tes propres techniques ?

    - Hé oui. J'ai crée cette technique contre celles des Moon Slayer, en tirant profit d'un point de rupture que j'ai agrandi de sorte à parer ton attaque...Tu t'en doutes...Cette défense épuise pas mal, fit-il en haletant. Et voici la prochaine...Urgh...

    - Parce que tu crois que ce genre de techniques te rend invincible ? Le contact t'épuise suffisamment ? Dis-moi fiston, arrives-tu encore à bouger ?"

     

              Seth reprit son sabre en main et continua à tenir tête à son fils, qui perdait clairement du terrain. Ashcroft en avait le souffle coupé, il avait appris ce qu'était la force du Dieu Démoniaque des Tsukuyomis. Et celle-ci n'avait pratiquement pas de limites...Mais il savait aussi que Rain ne se laisserait pas vaincre aussi facilement. Il était aussi conscient qu'il avait des bottes secrètes. Ce qui l'amusa, c'est qu'il pouvait lui aussi devenir un Dieu Démon. Cette idée lui faisait peur toutefois, car il n'avait pas conscience de l'intensité d'un tel combat s'il avait lieu.

              Ce qu'Ashcroft trouva étrange, également, c'était la manière dont Rain semblait se contenir. Ashcroft savait qu'il aurait pu esquiver la plupart de ses coups sans même à se servir de son sabre. Il savait aussi que si son père était tellement destiné à la mise à mort, il était persuadé que le cadavre de Seth serait déjà en plein enterrement. Alors pourquoi ? De plus, dès le moment où Lilith s'était interposée, il réagissait plutôt bizarrement. Mais il semblait aussi soulagé. Tout en montrant la réponse à son coequipier, Rain s'était libéré d'un poids qui s'alourdissait au fil du temps.

     

    "Rain ! cria Ashcroft pour se faire entendre.

    - Quoi ? Tu vois pas que je suis occupé ?

    - Arrête de te retenir et combats sérieusement ! Tu as enfin son plein potentiel devant toi, alors montre-lui ce que tu as dans le ventre, ok ? Je te rappelle que tu es en mission ! Et tu sais que je sais que tu ne montres rien de ce que tu sais faire !

    - Ashcroft...

    - Tu sais aussi que j'ai confiance en toi alors arrête de perdre ton temps !

    - Si tu insistes."

     

              Rain changea de regard. Il était plus déterminé que jamais, et sa volonté se faisait ressentir auprès de tous les spectateurs, même Ashcroft frissonna en ressentant cette vague aura qui l'avait atteint. Toutefois, il avait distingué cette aura de celle d'un Dieu Démon, et remarqua dans ses yeux l'expression qui l'avait toujours effrayé au propre sens du terme, un regard qui lui inspirait une véritable boucherie.

              Seth continua à frapper avec toute la force qu'il avait en réserve, et avec toute la vélocité qu'il avait gardé afin de ne pas perdre le rythme. Mais ses coups avaient bien moins de portée. Tous comprirent qu'Ashcroft ne bluffait pas. Rain esquiva tous les coups et désarma Seth d'un simple geste. Puis, il lui attrapa la gorge avec une force hors du commun, et souleva son père tout en l'étranglant. Puis, il copia Seth en lui fracassant la tête par trois fois contre le sol.

              Lilith, voyant ce combat qui tournait à un concours de mise à mort, était tout simplement choquée. Reiko l'était également mais bien moins que cette dernière. Jamais personne à part Ashcroft l'avait vu aussi violent et meurtrier, et encore même celui-ci se demandait si le disciple de Morgarath se réservait pour ce combat. Elle commençait à pleurer à nouveau, refusant de réaliser ce qui se passait devant elle. C'était le combat de deux démons. Tous remarquèrent que les deux combattants avaient déjà dépassé les limites de leurs corps, mais ceux-ci ne s'en préoccupèrent guère. Il fallait tout mettre cartes sur table.

              Rain continua son carnage. Les premiers signes de sa métamorphose se montraient déjà, sans se pousser plus loin : les crocs se montraient déjà et l'absence d'humanisation était présente. Il était impossible de décrire ce qui se passait sous les yeux de tous. Les deux démons reprirent leurs épées et s'engagèrent dans un combat sans merci. Aucune faille ne se laissait découvrir et même si la vitesse des coups n'était pas aussi élevée que lors du combat de Seth contre l'Advent, elle restait très importante et la violence des coups était telle que des épées ordinaires se seraient brisées sous les impacts incessants. Le bruit des fers lunaires se croisant en devenait presque assourdissant. Puis, Rain continuait à devenir de plus en plus violent, à presque en devenir aussi incontrôlable que son propre père. Ce dernier croulait sous la force grandissante des coups de son fils et se fit bientôt désarmer, suffisamment pour que Seth ne puisse plus rematérialiser son sabre, du moins pas tout de suite. Rain allait parvenir à son but, sous les yeux ébahis de tous.

              Alors que le rideau allait bientôt se baisser sous un acte tragique, Lilith se jeta sur Rain, qui lâcha Kusanagi par mégarde et le bloqua au sol.

     

    "Nine...Arrête...Je t'en supplie...Ne deviens pas comme ces monstres assoifés de sang que sont ceux que tu as juré de combattre...supplia-t-elle en sanglotant.

    - Rghh...Ne m'appelle pas par ce nom...Je suis Tsukuyomi Rain...

    - Rain...Si tu veux...reprit-elle en caressant son visage. Arrête cette tuerie...C'est moi...Lilith...Tu ne te souviens pas ? Tu m'as sauvée un jour...

    - Elle espère tout de même pas raisonner Rain quand même, soupira Ashcroft. Ce serait un miracle si...

    - Li...Lilith...? Est-ce que...C'est toi ? fit Rain en reprenant connaissance, et en recouvrant ses yeux normaux, des pupilles violet indigo sur fond blanc.

    - Rain...Pourquoi fais-tu tout ça ?

    - Elle a réussi, balbutia Ashcroft, ébranlé.

    - Hé oui, Ashcroft, fit Reiko. On appelle ça l'amour.

    - C'est vraiment compliqué, vos histoires, soupira-t-il en souriant.

    - Je dois le reconnaître.

    - Alors, Rain...Pourquoi ? reprit Lilith.

    - Tu le sais...Ne me force pas à me répéter.

    - Tu as dit que tu m'aimais...C'est bien ça ?

    - Affirmatif.

    - Mais est-ce que c'est le Nine Night que j'ai toujours connu qui parlait ou le Tsukuyomi Rain que j'ai devant les yeux ? Réponds-moi et réfléchis bien.

    - Je...Je...

    - Car celui que je veux revoir, c'est le Nine Night, celui qui était gentil et incapable de lever la main sur un de ses proches, celui avec qui j'ai passé mon temps avant son départ, celui avec qui j'ai passé de bons moments ainsi qu'avec Reiko et Seth, celui dont j'ai rêvé de prendre dans mes bras, celui que j'aime de tout mon coeur. Je ne veux plus revoir ce Rain, l'assassin à la solde de Morgarath.

    - C'est pourtant mon vrai nom...

    - Ton nom m'importe peu. C'est ce que tu es toi qui compte à mes yeux..."

     

              Et elle l'embrassa. Rain, ou Nine, était surpris d'une telle action de sa part. Enfin, il ferma les yeux et se laissa bercer par ce doux moment. Lilith l'enlaça et le serra contre elle, comme si elle ne pouvait le faire qu'une seule fois dans sa vie. Il savait que cette fois, ce n'était pas un rêve.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :