• ULUS,Chapitre V.

    ULUS,Chapitre V<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Elincia.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Qui était cet homme ? Son allure ténébreuse était si effrayante,et pourtant,il m’avait sauvé la vie. Alors qu’il n’avait jeté qu’un coup d’œil sur moi,il disparut,me laissant seule,par terre. Le lendemain,je mis les pieds pour la première fois au lycée. Il était grand,imposant,spacieux…Les salles étaient d’une aire raisonnable,bien que les meubles semblaient être anciens. Quand je vis la « plaquette » du lycée,je vis qu’il avait alors plus de cent ans…Incroyable. Je n’aurais jamais cru ceci. A mon arrivée,je me fondis presque dans le décor et seulement ceux qui auront remarqué ma présence nouvelle viendront m’accueillir avec joie. Toutefois,une personne échappait à cette règle. Je la voyais me scruter,de loin,assis sur un banc. Ce garçon portait un pantalon kaki genre militaire aux couleurs obscures,ainsi qu’un manteau noir. Son T-Shirt était déchiré comme si une bête l’avait griffé. Au-delà de cette description,ce garçon était aussi assez bien bâti,mais sans pour autant laisser paraître ses muscles. Ses cheveux étaient d’un noir profond,et étant lisses,ceux-ci lui arrivaient un peu plus bas que ses épaules. Je remarquai plus tard que de tous côtés,les cheveux avaient la même longueur et ceux-ci étaient un peu « écartés » sur le devant pour que l’on puisse apercevoir son visage pâle. Lorsque je vis ses yeux d’un bleu aussi pâle que son visage,je compris tout de suite de qui il s’agit…L’homme qui m’avait sauvé la veille ! Quelques-uns de ceux qui étaient venus m’accueillir me voyaient perdue en regardant cet être à l’allure et au charisme imposants. Ils me disaient que c’était un des meilleurs élèves de ce lycée,il fait partie des Terminale L. De plus,il avait été choisi par le professeur d’Histoire le plus exigeant du lycée afin de participer à des dissertations tout au long de sa scolarité ici…Inutile de dire qu’il a obtenu de bonnes notes,ce qui rend la chose plus étonnante. « Tu sauras pourquoi quand ta moyenne d’Histoire sera divisée par deux. » Je demandai si le voir n’était pas dangereux. Ils me répondirent qu’il était assez effrayant,et que je n’avais pas intérêt à me conduire comme une de ces racailles dont on a plus de nouvelles. Sans tenir compte de ces remarques,je rejoignai ce gars. Ce qui m’intriguait assez,au passage,c’est que je le trouvais disons…Pas trop mal.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    « Tiens,c’est toi…J’ignorais que tu étais ici.<o:p></o:p>

    - Bienvenue à Paul Valéry.<o:p></o:p>

    - Euh…Merci. Je te dois une fière chandelle que d’avoir tué ces démons.<o:p></o:p>

    - Ce n’est rien. D’après les rumeurs,beaucoup de démons commencent à surgir…En tant que Tsukuyomi,je me dois de les tuer.<o:p></o:p>

    - Tu as dit quoi,là ? Ton nom est Tsukuyomi ?<o:p></o:p>

    - Je crois bien. Jusque-là…Mais mon identité n’importe peu. Tu t’appelles Elincia Georgus,je me trompe ?<o:p></o:p>

    - Correct. Comment connais-tu mon nom ?<o:p></o:p>

    - Ce n’est pas comme si tes exploits médicaux s’étaient répandus. Ta famille est célèbre en la matière,et bientôt,tu vas faire comprendre à ces pauvres tâches à quel point tu es forte.<o:p></o:p>

    - Admettons. Mais…Pourquoi me regardais-tu depuis tout à l’heure ? Et pourquoi étais-tu parti hier ?<o:p></o:p>

    - Tu me rappelles une personne…Que j’avais envie de tuer. Elle a renié mon existence,comme beaucoup.<o:p></o:p>

    - J’ai déjà eu une histoire similaire…Je ne m’étais rendu compte de la faute que plus tard.<o:p></o:p>

    - Les humains sont incapables d’accepter ce qu’ils ne comprennent pas.<o:p></o:p>

    - …Hein ? Seth ? C’est…Est-ce que c’est toi ?<o:p></o:p>

    - Merde,j’suis démasqué. Je t’ai reconnu du premier coup d’œil,quant à moi.<o:p></o:p>

    - Seth…J’ignorais que…<o:p></o:p>

    - Oh,tais-toi donc. Tu crois que j’ai digéré ce coup que tu m’as infligé autrefois ? Même si j’en ai reçu beaucoup,pratiquement toutes les autres m’étaient indifférentes. Tu étais la seule à m’avoir accepté en tant qu’être humain jusqu’au jour où j’ai joué cartes sur table. Tu crois que c’est facile à vivre ? Non,bien sûr,et comme les autres pigeons qui habitent cette planète,tu t’es mise à me renier. C’est pas inhumain ça ? Bien sûr,j’aurais pu me suicider hein. Mais j’ai également compris tout au long de ma vie que mon existence faisait chier la planète,c’est pour ça que je continue à vivre !<o:p></o:p>

    - Seth…Ecoute…Je regrette ce que j’ai fait….J’ai réagi comme une gamine,je te l’accorde…Mais je voudrais repartir à zéro…<o:p></o:p>

    - Pour me poignarder ? J’ai renoncé il y a longtemps à ce genre de sentiments inutiles…Je ne veux plus souffrir…<o:p></o:p>

    - Mais Seth,bordel ! T’as mûri ou pas ? Je te dis que je regrette ça ! Tu veux que je te dise ? Ne sachant pas qui tu étais il y a cinq minutes,je te trouvais assez mignon…Moi aussi,j’étais intriguée à propos de la personne que je regardais – et qui me regardait.<o:p></o:p>

    - Admettons. J’aime pas faire chier les filles. Je veux bien te laisser une chance,fit-il,en souriant. »<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Et la sonnerie retentit. J’allais en cours,avec une certaine confusion. Ce lycée était gigentesque par rapport à ce que j’ai connu par le passé et j’ai eu du mal,par conséquent,à trouver ma salle…Quelle chance ! Le premier cours était un cours de Biologie !<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Hoshiyo.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Quels humains pitoyables…Si pitoyables qu’ils devraient tous mourir. Fort heureusement,je crois que je vais m’en charger. Mais parmi ces humains,une seule personne m’intrigue. Ce Tsukuyomi…Seth. Ce mec m’intéresse au plus haut point. Mais comment a-t-il réussi a faire tomber Silva ? Il ne devait pas être attentif. Quoiqu’il en soit,j’ai entendu dire que le Seigneur Kyo était furax. Il va avoir du mal à s’en remettre. Alors que je prenais à la rigueur une passion malsaine à étudier cet humain,le Seigneur me convoqua. Le lieu où je me trouvais était assez sombres,les murs semblaient être des parois de chair morte. Je montai les marches,qui avaient une particularité intéressante : en plus de leur couleur qui varie du rouge au violet sombre,chaque marche poussait un cri,comme si je marchais sur une âme en souffrance. C’était une véritable joie que de vivre dans ce royaume pour moi,même si ces cris étaient jouissifs,je m’en lassai rapidement…Aussi pris-je soin de me boucher les oreilles. Après un peu de marche,j’arrivai devant la salle du Seigneur. Celle-ci imposait de sa présence,et la chair semblait encore plus ancienne que d’habitude. La porte semblait dégager un battement de cœur. Afin de signaler ma présence,je tapai à la porte – même si je suis démone,je suis quand même bien élevée,enfin ! -. Une voix macabre et puissante m’ordonna de franchir cette porte afin que je puisse la rejoindre. Je m’exécutai,et devant moi se trouvait un nouvel escalier,mais celui-ci n’était entouré que de vide…Au bout de cet escalier,le Trône Démoniaque. Assis sur ce trophée de la puissance,une enveloppe charnelle. Celle-ci présentait ses longs cheveux blancs comme la neige. Ses yeux,eux,étaient particulièrement effrayants,même pour moi : ce qui devait être le blanc des yeux était noir,et la pupille dégageait un reflet pourpre par le peu de luminosité qui règnait dans la salle. Ce corps était revêtu d’une armure sombre sur la partie supérieure,qui finissait par une sorte de robe sur la partie inférieure.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    « Te voilà enfin,Hoshiyo.<o:p></o:p>

    - Oui,mon Seigneur.<o:p></o:p>

    - Je compte sur toi pour une mission importante. Comme tu le souhaitais,tu vas pouvoir revisiter le monde humain.<o:p></o:p>

    - Merci,mon Seigneur.<o:p></o:p>

    - Tu vas devoir t’infiltrer dans Millenium et plus précisément dans le lycée Paul Valéry. Je suppose que tu vois le but de ta mission…<o:p></o:p>

    - Dois-je alors tuer le dernier Tsukuyomi ?<o:p></o:p>

    - Correct. Tu vas bien entendu rêvetir une forme plus humaine. Si tu mènes à bien cette mission,je t’accorderai enfin cette promesse.<o:p></o:p>

    - Ohh…Oh….Merci…Merci beaucoup,mon Seigneur.<o:p></o:p>

    - Va,mon enfant. Tue-le. »<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Enfin ! J’avais enfin la mission que j’attendais tant ! Je vais enfin aller sur Terre pour tuer ! Je vais enfin achever la famille Tsukuyomi…Toutefois,je vais devoir bien me préparer à cette mission. Mais…Ce Seth…Pourquoi m’intrigue t-il autant ? Je ne comprends pas…Je saurai sans doute pourquoi en allant sur Terre.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Seth.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Ce qui était sans doute la moins bonne surprise de la journée était sans doute Elincia. Je ne m’attendais pas à la voir ici,et je dois même avouer que ça risque d’être chaud. Entre tuer des démons et elle,je vais devoir assurer. Surtout que depuis ce jour,je n’arrive plus à l’apprécier. Il va sans doute falloir que je fasse avec. Quant à moi,je plonge encore une fois dans les étoiles durant mon interrogation de Physique-Chimie. Certes,cette matière ne me plait guère,mais l’attention que j’y porte est à la hauteur de l’estimation que j’ai pour ce professeur merdique. Il faudra que je m’y fasse. Une fois la sonnerie retentie,je rentrai chez moi. Comme à l’accoutumée,des démons se présentèrent. J’ignore pourquoi,mais ceux-ci étaient plus forts que ls premiers,il n’en demeure pas moins qu’ils étaient insignifiants à mes yeux. Pour m’amuser,j’appliquai le nouvel art acquis durant ces années d’entraînement : le Moon Slayer. Il ne se passait pas une seconde que les démons s’étaient déjà évaporés sous le vent meurtrier que je leur avais fait sentir. J’ai bien sûr fait attention à ce que personne ne me voie. Quelque part,je sentais une présence peu banale. Je me sentais observé pour la première fois. Qui était là ? Qu’importe. Si je croise cette personne et que celle-ci veut ma peau,j’aurai la sienne bien avant. Alors que je rangeai discrètement ma Kusanagi,j’entendis une voix qui criait mon nom…Je me retournai,et je vis Elincia. Mais que me voulait t-elle à la fin ?<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    « Qu’est-ce que tu  me veux,cette fois ?<o:p></o:p>

    - Ne sois pas si agressif,Seth…Je veux juste que nous visitions la ville ensemble,avant de rentrer chacun chez soi.<o:p></o:p>

    - Vu que j’ai du temps à perdre…Je ne serais pas contre. Après tout,je parie que tu as des choses à me raconter depuis ton départ de Millenium…<o:p></o:p>

    - Perspicace,comme toujours. »<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Sous le coucher de soleil,nous visitions alors la ville de Millenium,en souvenir du bon vieux temps. Etant donné que nous avons passé notre enfance ensemble,c’était avec un certain plaisir que nous nous amusions à ressusciter les scènes clés de notre enfance…Par exemple,sur un pont,c’était là où la rembarde s’était brisée et aussi là où je tombai dans l’eau,gelée,en plein hiver. Des petites racailles de la classe s’amusaient à prendre des photos,ce jour-là. A l’époque,je faisais la même taille qu’un 6e. Mes cheveux,un peu plus courts,cachaient en grande partie mon visage et mon regard effrayant. Mon style vestimentaire actuel n’était cependant pas celui de l’époque. Il est vrai que voir un enfant de 11 ans en gothique,c’est aussi fréquent que lorsque une fille veut passer du temps avec moi. En gros,c’est rare. J’étais assez sobre sur ce plan-là. Mais mon enfance n’a rien d’enviable,et pour éviter de verser une larme,je n’en dirai certainement pas plus. Je pris aussi plaisir à passer voir mes anciens professeurs de Karaté de l’époque,ils étaient vraiment sympathiques. Ceux-ci étaient surpris de mon changement,car le petit garçon de l’époque,du moins en club,ne ressemblait en rien à ce que je décrivais jusqu’à maintenant. Pour m’amuser,je fis un petit combat contre mes profs,à tour de rôle. Je n’osais pratiquement pas utiliser le Moon Slayer,quoique contre le plus fort d’entre eux,j’osais utiliser ce style qu’en fin de match,à l’incompréhension générale. Je passai également le bonjour à mon frère de combat,avec lequels les combats étaient dignes d’un film. Lui aussi a eu droit à un combat,et je n’utilisai uniquement le Karaté. Il n’avait guère changé. Il était toujours aussi rapide et fort. Les coups fusaient comme des feux d’artifice,et beaucoup eurent du mal à suivre nos mouvements. Il fut un temps,comme autrefois,où nous exécutions les mêmes coups. Cette fois,je gagnai,dans un coup de poing contrôlé dans la tête. Ce fut avec plaisir que je passai voir tous mes amis d’antan,et bientôt nous repartions avec Elincia naviguer sur la mer de nos souvenirs. Elle me parlait de quelques-uns de ses souvenirs agréables,qu’elle racontait avec une sincérité étonnante,à se demander où elle pouvait donc trouver les mots pour exprimer une telle joie.<o:p></o:p>

                Après cet épisode quelque peu mélancolique,je retournai enfin chez moi. J’étudiai un peu mes matières littéraires puis m’entraînai un peu au combat,avant de m’éteindre sur une note de rêve…Celui-ci était étrange. Une fille se présentait au lycée,et j’allais la combattre,confrontant nos deux objectifs.<o:p></o:p>

                Le lendemain,j’allai donc au lycée,troublé par ce rêve dont les détails m’avaient en grande partie échappé,peut-être était-ce parce que je ne les comprenais pas. Tandis que je me reposai sur le banc,comme d’habitude,avec un ami ou deux,je fus soudain troublé,voir choqué,quand l’un deux me fait remarquer l’apparition d’une fille. Celle-ci avait les cheveux longs et attachés,d’un violet tout à fait charmant. Sa tenue était comparable à la mienne : c’était limite si mes comparses nous prenaient pour les héros d’Underworld…Elle semblait étonnament silencieuse. Elle avait une frange qui masquait son œil gauche. Alors que des wesh se présentaient devant elle pour des moqueries que je ne prévoyais que trop bien,j’intervenai illico presto et chacun se pliait devant moi,leurs visages de mollusques affichant une expression de douleur extrême.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    « On ne vous a pas appris à respecter les jeunes filles bande de chiens ? D’autant qu’elle est nouvelle…La prochaine fois,vous ne reverrez pas le soleil,compris bande de larves ? Déguerpissez !<o:p></o:p>

    - Oui,Seth,on recommencera plus ! Ahhhh ! beuglaient-ils en s’enfuyant.<o:p></o:p>

    - Tiens,ils m’obéissent maintenant….C’est bon à savoir. Bonjour à toi !<o:p></o:p>

    - Ah…Bonjour,fit-elle,inexpressive.<o:p></o:p>

    - Bonjour…Seth.<o:p></o:p>

    - Tiens,tu as déjà retenu mon nom,c’est bon à savoir,on m’oublie généralement…<o:p></o:p>

    - Si tu le dis…<o:p></o:p>

    - Comment t’appelles-tu ?<o:p></o:p>

    - Hoshiyo Hiroshi.<o:p></o:p>

    - Enchanté,je le trouve joli,ton nom,fis-je en souriant. En plus,c’est rare.<o:p></o:p>

    - Euh…Tu trouves ? Merci quand même. »<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Sur cette brève conversation,la sonnerie retentit. Hoshiyo se dirigeait alors vers sa salle de classe. Cette fille m’intrigue…<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :